L'ingénieur John Haig aide à lancer un robot sous-marin destiné à explorer le Loch Ness.

Un robot sous-marin découvre une réplique du monstre du Loch Ness

Un robot sous-marin explorant le loch Ness a découvert une masse sombre dans les profondeurs du lac écossais.
Cette photo du monstre du Loch Ness, prise en 1934, a été publiée le 21 avril de la même année dans le journal britannique Daily Mail. Ce cliché, sur lequel on a l'impression de voir un plésiosaure, s'avèrera être un canular.
Les autorités locales en matière de tourisme ont toutefois précisé que cette forme de neuf mètres de long n'était pas la dépouille du célèbre monstre, mais bien une réplique abandonnée par l'équipe de production d'un film tourné en 1970.
Réalisé par le cinéaste américain Billy Wilder, The Private Life of Sherlock Holmes mettait le fameux détective sur la piste du monstre, qui s'avérait être un sous-marin déguisé. Un prototype de ce monstrueux sous-marin a coulé durant le tournage et repose depuis sur le lit du lac de 230 mètres de profondeur.
L'organisme touristique Visit Scotland est l'un des commanditaires d'une étude effectuée par un robot sous-marin visant à examiner les profondeurs de l'étendue d'eau située dans les Highlands et à repérer toute trace du monstre légendaire, qui contribue à attirer des centaines de milliers de visiteurs dans la région chaque année.
Le directeur général de Visit Scotland, Malcolm Roughead, a déclaré que, peu importe les découvertes faites dans le cadre de l'étude, il y aurait toujours un certain mystère entourant ce qui se cache vraiment dans les eaux noires du loch Ness.