Le porte-avions Carl Vinson

Un pilote américain en route vers la Corée s'éjecte en mer

Un pilote de chasse américain a été forcé de s'éjecter au moment d'atterrir sur le porte-avions Carl Vinson, censé faire route vers la Corée du Nord dans le cadre «l'armada» promise par le président Trump, a-t-on appris vendredi auprès de l'armée américaine.
Le pilote s'est éjecté «sans encombres» de son F/A-18 lors de sa phase d'approche et a été «rapidement récupéré par un hélicoptère», a précisé le commandement de la 7e flotte américaine dans un communiqué.
L'incident s'est déroulé dans la mer des Célèbes, entre l'Indonésie et les Philippines, encore très loin de la péninsule coréenne où Donald Trump avait promis d'envoyer le porte-avions, le 12 avril, en parlant d'une «armada très puissante», comme mesure dissuasive face à la Corée du Nord.
Le Pentagone avait reconnu mardi que cette flotte qui comprend également deux destroyers lanceurs de missiles et un croiseur lanceur de missiles, n'avait pas encore commencé à naviguer vers la péninsule coréenne.