Un médecin a ouvert le feu, vendredi, au centre hospitalier Bronx Lebanon, à New York, où il a déjà travaillé.

Un médecin ouvre le feu dans un hôpital de New York

Un médecin, qui cachait une arme à feu sous un sarrau blanc, a ouvert le feu, vendredi, dans un hôpital de l'arrondissement du Bronx, à New York, où il a déjà travaillé.
L'homme, contraint de démissionner en raison d'accusations de harcèlement sexuel, a tué une médecin et blessé plusieurs de ses collègues selon les autorités.
L'assaillant s'est ensuite enlevé la vie en dirigeant son arme contre lui-même, après avoir d'abord tenté de s'immoler, selon les autorités.
Les tirs ont commencé vers 14h50 au centre hospitalier Bronx Lebanon. Des voitures de police et des camions de pompiers ont convergé sur les lieux alors que des agents armés se sont postés sur le toit de l'édifice.
Les personnes qui se trouvaient à l'intérieur ont reçu l'instruction de se cacher. Un patient de 55 ans qui se trouvait dans la salle d'urgence du troisième étage, Renaldo Del Villard, a dit avoir été convaincu qu'il allait mourir.
Les responsables des forces de l'ordre ont parcouru l'édifice étage par étage avant de déclarer, peu avant 16h, que l'assaillant avait été trouvé mort à l'intérieur.
Les responsables des forces de l'ordre ont identifié le tireur comme étant le docteur Henry Bello, 45 ans. Sur le site Web du centre hospitalier visé, M. Bello est présenté comme un médecin de famille. Il a démissionné de l'établissement en 2015 à la suite d'allégations de harcèlement sexuel, selon deux membres des forces de l'ordre, qui ne connaissaient pas les détails des allégations.
Ces deux sources s'exprimaient sous le couvert de l'anonymat et n'étaient pas autorisées à commenter publiquement cette affaire.
Toujours selon ces sources, M. Bello a utilisé une arme de type AR-15.
Précédents
Dans des cas qui ne sont pas reliés à l'attaque de vendredi, en 2004, le médecin avait plaidé coupable d'emprisonnement illégal.
Une femme de 23 ans avait déclaré à la police qu'Henry Bello l'avait agrippée, soulevée et transportée en lui disant «Vous venez avec moi».
Il avait été arrêté de nouveau en 2009 pour surveillance illégale, alors que deux femmes avaient déclaré qu'il essayait de regarder sous leurs jupes avec un miroir.
Deux chirurgiens ont déclaré à l'Associated Press que les six victimes étaient dans un état critique vendredi soir, mais ils devraient survivre à l'attaque selon eux.
Toujours selon les chirurgiens, les victimes ont subi des blessures par balle à la tête, à l'abdomen, et à la poitrine.
La victime qui a été la plus gravement blessée a été atteinte au foie selon les deux chirurgiens qui s'exprimaient sous le couvert de l'anonymat.
Le maire de New York, Bill de Blasio, n'a pas tardé à réagir après le drame : «Il a s'agit d'une situation horrible qui a eu lieu dans un endroit que les gens associent aux soins et au bien-être, une situation qui est sortie de nulle part», a-t-il déclaré.
Le maire De Blasio a en outre confirmé que l'assaillant s'était enlevé la vie, alors que le commissaire de police James O'Neill a rapporté que celui-ci a tenté de s'immoler par le feu.
L'hôpital, en activité depuis 120 ans, compte près de 1000 lits répartis dans de nombreuses unités. Ses urgences sont parmi les plus occupées de la ville de New York.
L'établissement se trouve à courte distance du Yankee Stadium.