Barack Obama en compagnie des chanteurs Janelle Monae (à droite) et de Kendrick Lamar (à gauche)

Un dernier 4 juillet pour Obama à la présidence

Les Américains ont fêté, lundi, le 240e anniversaire de leur indépendance. Des célébrations se sont déroulées partout à travers les États-Unis, les plus importantes ayant eu lieu à Washington, à Philadelphie et à New York.
Dans la capitale, alors que Barack Obama marque son dernier jour de l'Indépendance à titre de président, la Maison-Blanche a annulé le pique-nique annuel et les traditionnels feux d'artifice en raison du temps pluvieux.
M. Obama, sa femme Michelle et leurs deux filles ont assisté à un spectacle auquel ont participé deux des artistes favoris du 44e président des États-Unis : Janelle Monae et Kendrick Lamar. Le spectacle a finalement été présenté à l'intérieur de la Maison-Blanche. Parmi les invités figuraient des membres de familles de militaires, des employés de l'administration ainsi que des partisans de la famille Obama.
Le président américain a fait une allocution pour lancer les festivités de la soirée. C'est la deuxième année consécutive que la pluie force le président Obama à annuler le barbecue annuel du 4 juillet avec les militaires.
Ce jeune affichait clairement ses couleurs lors d'une parade pour fêter le 4 juillet à Cape Charles en Virginie.
Berceau de l'indépendance
À Philadelphie, où la Déclaration d'indépendance a été signée le 4 juillet 1776, les festivités ont duré toute la journée. Lancées par la lecture de la Déclaration, les célébrations se se poursuivies, entre autres, avec un défilé et un concert de cinq heures mettant notamment en vedette Leslie Odom fils, qui interprète Aaron Burr dans la comédie musicale Hamilton, et l'auteur-compositeur-interprète Leon Bridges.
À New York, la chaîne de magasins Macy's a préparé son plus gros spectacle pyrotechnique depuis le début du nouveau millénaire avec 56 000 fusées explosives synchronisées au rythme de chansons patriotiques qu'interprétera l'orchestre des forces aériennes américaines.