Sur la photo, des Irakiens qui ont fui Mossoul se ravitaillent en eau et en vivres aux abords de la ville.

Un demi-million de déplacés par la bataille de Mossoul

Près de 500 000 civils ont fui Mossoul depuis que les forces irakiennes appuyées par les États-Unis ont lancé une vaste offensive en octobre dernier pour reprendre la ville à Daech (le groupe armé État islamique).
Le Bureau de la coordination des affaires humanitaires des Nations unies a dit lundi que 493 000 personnes ont été chassées de la ville. Quelque 500 000 autres sont coincées dans des quartiers de l'ouest de la ville contrôlés par les djihadistes, où les combats se poursuivent.
L'ONU ajoute que la nourriture, l'eau potable et les médicaments commencent à manquer dans la portion ouest de la ville, et que les combats y sont beaucoup plus intenses qu'ils ne l'avaient été à Mossoul-Est, que le gouvernement irakien a proclamé «entièrement libéré» en janvier.