Shirley Dreifus, la propriétaire originale du drapeau qui avait été hissé dans les décombres des attaques du 11 septembre 2001.

Un célèbre drapeau de retour à Ground Zero

Un drapeau américain hissé dans les décombres des attaques du 11 septembre 2001, qui a constitué une grande démonstration de résilience patriotique, a retrouvé sa place sur le site de «Ground Zero», jeudi, après être disparu pendant plus de dix ans.
Le drapeau, qui mesure 1,5 mètre de long sur 0,90 mètre de large, a fait un voyage étrange et symbolique d'un yacht dans le quartier le plus au sud de l'île de Manhattan jusqu'aux débris encore fumants du World Trade Center, avant de se retrouver dans une caserne de pompiers à une distance d'environ 3800 kilomètres à Everett, dans l'État de Washington - et désormais dans un habitacle vitré au Musée national du 11-Septembre.
Une émission de télévision, un homme mystérieux et deux années de travail d'investigation ont aidé à retracer ses déplacements.
Lors du dévoilement du drapeau, jeudi, trois jours avant la commémoration du 15e anniversaire des attaques terroristes, le président du musée, Joe Daniels, a affirmé que l'absence du drapeau avait été ressentie «comme un trou dans l'histoire du site».
Le drapeau est au coeur de l'une des images les plus fortes du patriotisme américain après les attaques du 11 septembre 2001. Après avoir arraché le drapeau d'une embarcation à proximité, trois pompiers l'ont installé au centre des décombres alors que le photographe Thomas E. Franklin, de «The Record» à Hackensack, au New Jersey, immortalisait la scène. La photo, qui a valu à son auteur le prix Pulitzer, a notamment inspiré la production d'un timbre et d'une sculpture.
Toutefois, il y a éventuellement eu erreur sur le drapeau, et les autorités ont perdu la trace de l'original. Un drapeau signé par le gouverneur de New York et deux maires, et envoyé au Yankee Stadium et à bord d'un avion jusqu'en Afghanistan, s'est avéré être plus grand que l'original, et l'erreur a été confirmé, en 2004, par les propriétaires du yacht.
Finalement, en novembre 2014, un homme s'est présenté à la caserne de pompiers d'Everett avec le drapeau original, disant avoir vu un reportage à la chaîne History concernant le mystère du drapeau, ont indiqué le détective de la police d'Everett Mike Atwood et son ancien collègue Jim Massingale.
L'homme, qui s'était présenté aux pompiers en utilisant le simple prénom «Brian», a dit l'avoir reçu en cadeau d'un employé non identifié de l'agence nationale atmosphérique et océanique (NOAA), qui l'avait obtenu d'une veuve des attaques du 11-Septembre, dont on ignore aussi l'identité.
Un expert légiste a analysé les traces de poussière et de cordage sur le drapeau, et a établi le lien avec les débris de «Ground Zero».