Robert Penner

Un Canadien est expulsé du Népal pour des gazouillis

Un Canadien a été expulsé du Népal pour avoir apparemment publié sur Twitter des propos qui menaceraient l'harmonie sociale du pays.
Un représentant du ministère de l'Intérieur a dit que Robert Penner dispose maintenant de deux jours pour quitter. Son visa de travail a été révoqué puisque ses messages sur Twitter menaceraient l'unité nationale.
Yadav Koraila a dit que M. Penner ne respectait pas les lois du pays et qu'il était sous enquêtes pour activités illicites.
M. Penner travaillait depuis trois ans pour une firme logicielle au Népal. Il avait été arrêté à son bureau lundi, placé en détention et interrogé. La décision de l'expulser a été prise tard mardi.
M. Penner a été relâché et confié à un ami, à condition qu'il quitte le pays d'ici deux jours.
Condamner la Constitution
M. Penner a condamné la nouvelle Constitution adoptée l'an dernier et la gestion par les autorités népalaises de manifestations ethniques violentes.
Le directeur du ministère népalais de l'Immigration, Kedar Neupane, a dit que M. Penner a violé les termes de son visa, qui stipulent qu'il ne peut participer à aucune activité contre le Népal ou son gouvernement, sous peine d'expulsion.
M. Penner a indiqué sur Twitter qu'il a été libéré après 26 heures, que son visa a été révoqué et qu'il a maintenant deux jours pour partir.