Le Canadien Salim Alaradi et son fils Mohamed lors de vacances aux Émirats arabes unis en 2013.

Un Canadien détenu depuis deux ans aux Émirats arabes unis acquitté

La famille d'un Canadien incarcéré depuis près de deux ans aux Émirats arabes unis (EAU) a annoncé, lundi, que l'homme avait été acquitté de tous les chefs d'accusation qui avaient été déposés contre lui dans le cadre de ce que des groupes de défense des droits de la personne ont appelé un cas de «détention arbitraire».
Les proches de Salim Alaradi ont toutefois précisé que le prisonnier âgé de 48 ans n'avait toujours pas été relâché en dépit du verdict.
Des accusations liées au terrorisme avaient d'abord été portées contre M. Alaradi avant d'être brusquement abandonnées en mars et remplacées par des infractions de moindre importance.
Son acquittement, lundi, concernait des accusations selon lesquelles il aurait fourni des biens à des groupes établis à l'étranger et recueilli des dons sans la permission du gouvernement des EAU.
Arrêté à Dubaï
Salim Alaradi a immigré au Canada en 1998 depuis les EAU, mais est retourné dans le pays en 2007 afin de diriger une entreprise d'électroménagers. Il était en vacances avec sa famille à Dubaï lorsqu'il a été arrêté en août 2014.
M. Alaradi faisait partie d'un groupe de 10 hommes d'origine libyenne arrêtés à peu près à la même époque. Certains d'entre eux ont depuis été relâchés.
Son histoire avait fait les manchettes des médias internationaux et attiré l'attention des organismes de défense des droits de la personne, dont des spécialistes des Nations unies qui avaient réclamé sa libération immédiate.