Johnny Bobbitt (à gauche), un sans abris, avait utilisé le seul billet de 20 $ qu’il possédait pour aider Katie McClure, une automobiliste en panne d’essence à Philadelphie. Son geste avait incité la jeune femme et son conjoint, Mark D’Amico à organiser une campagne de sociofinancement afin d’amasser des fonds pour aider le Bon Samartain.

Un Bon Samaritain sans abri poursuit le couple qui a amassé des fonds pour lui

MOUNT HOLLY, N.J. — Un homme sans abri qui avait utilisé le seul billet de 20 $ qu’il possédait pour aider une automobiliste en panne d’essence à Philadelphie, un geste altruiste qui lui avait valu l’attention du monde entier, poursuit en justice le couple qui a mené une collecte de fonds en son nom.

Johnny Bobbitt croit que Katie McClure et Mark D’Amico ont mal géré une grande partie des dons recueillis pour lui sur le site de sociofinancement GoFundMe. L’homme et la femme du New Jersey nient les allégations et affirment plutôt qu’ils hésitent à donner de grosses sommes d’argent à M. Bobbitt parce qu’ils craignent qu’il s’en serve pour acheter de la drogue.

La poursuite intentée par Johnny Bobbitt soutient que le couple a commis une fraude en détournant une partie de l’argent de la campagne de financement. Il demande des dommages-intérêts non divulgués et ses avocats réclament qu’un juge nomme quelqu’un pour superviser le compte. Une audience est prévue jeudi.

Katie McClure avait lancé cette campagne de sociofinancement dans une volonté de redonner à M. Bobbitt, qui lui était venu en aide lorsqu’elle a manqué d’essence sur une bretelle de sortie d’autoroute tard dans la nuit. La collecte a permis de recueillir plus de 400 000 $US en dons de plus de 14 000 personnes.

Johnny Bobbitt s’était rendu à pied à la station-service la plus proche pour acheter de l’essence pour Mme McClure. Elle n’avait pas d’argent pour le rembourser à ce moment-là, mais a entrepris de le retrouver quelques jours plus tard pour lui rendre l’argent. Elle lui a rendu visite à quelques reprises par la suite pour lui apporter de la nourriture et de l’eau. Ils sont apparus plus tard à des émissions américaines comme Good Morning America et ont été interviewés par la chaîne britannique BBC.

Mais leur relation a mal tourné depuis. Christopher C. Fallon, l’un des avocats de M. Bobbitt, a déclaré au Philadelphia Inquirer que l’action en justice avait été intentée après que M. D’Amico eut ignoré plusieurs demandes de comptabilisation complète de l’argent recueilli par la campagne GoFundMe.

Le couple nie

Mme McClure et M. D’Amico ont nié à plusieurs reprises tout acte répréhensible. M. D’Amico a déclaré que M. Bobbitt avait dépensé 25 000 $ en moins de deux semaines en décembre pour acheter de la drogue, payer des factures en souffrance et envoyer de l’argent à sa famille.

Le couple a également acheté à M. Bobbitt une autocaravane avec une partie des fonds et l’a installée sur un terrain que possède la famille de Mme McClure. Mais en juin, M. D’Amico a dit à M. Bobbitt qu’il devait quitter les lieux, et celui-ci est redevenu sans-abri.

Lors d’une apparition lundi à l’émission Megyn Kelly Today à NBC, M. D’Amico a dit à l’animatrice qu’il restait plus de 150 000 $US dans le fonds provenant des dons.