Le personnel de sécurité afghan se tient près du site de l'attaque suicide.

Un attentat-suicide fait au moins six morts dans la capitale afghane

Un kamikaze a déclenché sa charge explosive lundi près d’un bureau du service de renseignement afghan dans la capitale, Kaboul, tuant au moins six personnes, dont une femme qui passait dans un véhicule, ont annoncé les autorités.

L’attaque a été revendiquée par Daech (le groupe armé État islamique).

Un porte-parole du ministère de l’Intérieur, Najib Danish, a ajouté que trois autres personnes avaient été blessées dans l’attaque, dont la cible exacte reste imprécise.

Le kamikaze est arrivé à pied et a déclenché sa veste explosive sur la route, a-t-il expliqué.

Le bilan des victimes a été confirmé par un porte-parole du ministère de la Santé, Ismail Kawasi.

Par ailleurs, dans la province de Helmand, dans le sud du pays, six policiers chargés de la surveillance des frontières ont été tués lorsque leur véhicule militaire a roulé sur une bombe placée en bordure de la route, a indiqué Omar Zwak, porte-parole du gouverneur de la province.

Six autres policiers ont été blessés dans l’incident, qui s’est produit dimanche après-midi dans le district de Marjah, selon M. Zwak.

Un porte-parole des talibans, Qari Yusouf Ahmadi, a revendiqué la responsabilité de l’attaque dans la province de Helmand.