L'explosion d'une voiture garée près d'un restaurant s'est produite à un moment de pointe, alors que clients et commerçants étaient massés à l'intérieur du centre commercial.

Un attentat fait 34 morts en Somalie

Une explosion à la voiture piégée dans un marché de Mogadiscio a tué 34 personnes, dimanche.
L'explosion d'une voiture garée près d'un restaurant s'est produite à un moment de pointe, alors que clients et commerçants étaient massés à l'intérieur du centre commercial, a affirmé le commissaire de district Ahmed Abdulle.
Il s'agit de la première attaque majeure depuis l'élection du nouveau président en Somalie le 8 février. Bien qu'aucun groupe n'ait revendiqué la responsabilité de l'acte dans l'immédiat, il présente toutes les caractéristiques des actions menées par les rebelles islamistes violents du groupe al-Shabab. Sur Twitter, le président Mohamed Abdullahi Mohamed a condamné l'explosion à la voiture piégée, disant qu'elle démontrait la «cruauté» d'al-Shabab. Le président s'est rendu sur les lieux et a promis une récompense pour des informations pouvant mener à l'arrestation des auteurs.
Quelques heures avant l'explosion, al-Shabab a qualifié le nouveau président d'«apostat» et a promis de poursuivre le combat contre son gouvernement.
Mohamed Haji, un boucher ayant subi des blessures d'éclats d'obus, montrait les débris d'un magasin de vêtements. Il a affirmé que quelqu'un avait abandonné la voiture à cet endroit avant qu'elle ne soit détonée. Il ne restait plus du magasin que des morceaux de bois et des plaques de métal au sol.
Des femmes pleuraient et criaient à l'extérieur du marché alors que des équipes de secours transportaient des corps ensanglantés et des victimes blessées dans des véhicules ambulanciers.
«C'est un douloureux carnage», a dit Ali Mire, un soldat du gouvernement qui aidait un ami souffrant de plusieurs blessures d'éclats d'obus.