Le nombre de suspensions quotidiennes a bondi de 80 % par rapport à l'an dernier, a indiqué Twitter, sans fournir de chiffres exacts. Ce chiffre afficherait systématiquement une hausse dans la foulée d'attentats.

Twitter a suspendu 360 000 comptes terroristes

Twitter a affirmé, jeudi, avoir suspendu 360 000 comptes faisant l'apologie du terrorisme en un peu plus d'un an.
Le réseau social de San Francisco a fait cette annonce sur son blogue, soulignant qu'il a aussi réalisé des progrès sur le plan de la suspension d'utilisateurs qui pouvaient auparavant revenir sur le site par l'entremise d'un nouveau compte.
Le nombre de suspensions quotidiennes a bondi de 80 % par rapport à l'an dernier, a indiqué Twitter, sans fournir de chiffres exacts. Ce chiffre afficherait systématiquement une hausse dans la foulée d'attentats.
S'il n'y a pas de formule magique pour identifier des comptes extrémistes, Twitter soutient avoir recours à de nombreux outils dont un système antipourriel, l'identification automatique ainsi que les signalements par ses utilisateurs.
L'entreprise a récemment fait l'objet de critiques quant à utilisation de sa tribune par des extrémistes tels le groupe armé État islamique (ÉI) à des fins de recrutement.
La semaine dernière, un juge fédéral américain a rejeté une poursuite alléguant que Twitter appuyait l'ÉI en lui permettant d'intégrer le réseau social. Le magistrat a soutenu qu'il ne pouvait pas être tenu responsable puisque la loi protège les fournisseurs de services offrant des tribunes sans pour autant en créer le contenu.