La porte-parole de la Maison-Blanche, Sarah Huckabee Sanders

Trump se porte à la défense de sa porte-parole, expulsée d'un restaurant

WASHINGTON — Le président américain Donald Trump s’est porté lundi à la défense de sa porte-parole Sarah Huckabee Sanders, qui a affirmé sur Twitter en fin de semaine avoir été expulsée d’un restaurant de la Virginie en raison de son emploi.

M. Trump s’en est pris à la propreté du restaurant The Red Hen, en déclarant sur Twitter que «si c’est sale à l’extérieur, alors c’est sale à l’intérieur».

Des images du restaurant, qui se trouve à trois heures de route de Washington, ne montrent toutefois aucun signe de malpropreté ou d’entretien déficient.

Le restaurant The Red Hen, en Virginie

Mme Sanders affirme que la propriétaire de l’établissement lui a demandé de s’en aller, vendredi soir, parce qu’elle travaillait pour M. Trump.

La copropriétaire, Stephanie Wilkinson, a expliqué au quotidien The Washington Post avoir agi de cette manière par respect envers ses employés gais, puisque Mme Sanders a défendu l’intention de M. Trump d’interdire aux transgenres de servir dans l’armée américaine.

Mme Sanders n’est pas la première membre de l’équipe Trump a être prise à partie publiquement.

Au cours des derniers jours, la secrétaire de l’Intérieur Kirsjen Nielsen a été conspuée en raison de la séparation des familles à la frontière. Elle a dû écourter sa visite dans un restaurant mexicain, la semaine dernière, quand les autres clients ont commencé à crier «Honte» (Shame),

Pour sa part, le quotidien New York Post rapporte qu’un conseiller de M. Trump, Stephen Miller, a été accosté dans un autre restaurant mexicain par un individu qui l’a traité de «fasciste».