Le sergent Chris Burley, de la police de Portland, affirme que les enquêteurs sont toujours à la recherche du conducteur et qu’ils ne savent pas encore si le geste était intentionnel.

Trois piétonnes blessées dans un délit de fuite au centre-ville de Portland

PORTLAND — Trois femmes marchant sur un trottoir au centre-ville de Portland, en Oregon, ont été victimes d’un délit de fuite, vendredi, ont confirmé les policiers.

Deux des victimes ont subi de graves blessures lorsqu’un véhicule les a fauchées vers 10 h 00 près de l’Université Portland State.

Le sergent Chris Burley, de la police de Portland, affirme que les enquêteurs sont toujours à la recherche du conducteur et qu’ils ne savent pas encore si le geste était intentionnel.

Aucune description du véhicule n’a été fournie aux médias, mais des témoins ont soutenu avoir vu un véhicule utilitaire sport (VUS) de couleur bleue.

Selon un témoin, Christopher Bond, qui se tenait tout près sur le trottoir, un VUS d’allure récente a percuté les piétonnes à une vitesse qu’il estime à plus de 70 kilomètres à l’heure.

Christopher Bond dit s’être retourné pour leur venir en aide et le conducteur a appuyé sur l’accélérateur passant bien près de le happer à son tour.

Une autre témoin de la scène, Kat Caputo, discutait avec une connaissance à un arrêt du métro léger lorsqu’elle a entendu la cohue et s’est retournée. Elle raconte avoir vu deux femmes couchées sur le trottoir et une troisième appuyée sur un mur de brique. D’autres personnes criaient qu’un véhicule avait sauté sur le trottoir, heurté les trois femmes et fui les lieux à pleine vitesse.

L’une des victimes semblait avoir subi de graves blessures au dos, a décrit Mme Caputo.

«Je suis encore sous le choc. Si j’avais pris deux minutes de plus ou si j’avais emprunté mon chemin habituel, c’est moi qui aurais été là, a-t-elle dit. Beaucoup de gens pleuraient.»

Les policiers ont érigé un grand périmètre de sécurité sur plusieurs intersections autour des lieux. Un chandail vert, une paire d’espadrilles, un chausson rose et un gant de vélo noir gisaient éparpillés sur le trottoir près d’une tache de sang.