Wu Qian, porte-parole du ministère chinois de la Défense rappelle aux État-Unis que la Chine considère Taïwan comme une partie de son territoire

Taïwan : la Chine accuse les États-Unis de «jouer avec le feu»

PÉKIN — La Chine a accusé jeudi les États-Unis de «jouer avec le feu» avec Taïwan, après plusieurs initiatives américaines visant à raffermir les liens avec l'île revendiquée par Pékin, notamment l'envoi de navires dans le détroit de Taïwan.

Washington, qui a rompu en 1979 ses relations diplomatiques avec Taipei afin de reconnaître Pékin comme le seul représentant de la Chine, reste toutefois l'allié le plus puissant du territoire insulaire et son principal fournisseur d'armes.

«Ces derniers temps, les États-Unis ont souvent joué la carte de Taïwan, dans une vaine tentative d'utiliser Taïwan pour contenir la Chine. Ils se font des illusions», a déclaré lors d'une conférence de presse régulière Wu Qian, un porte-parole du ministère chinois de la Défense.

La Chine considère Taïwan comme une partie de son territoire. L'île est dirigée par un régime rival qui s'y était réfugié après la prise du pouvoir des communistes sur le continent en 1949, à l'issue de la guerre civile chinoise.

Le territoire insulaire n'est pas reconnu comme un État indépendant par l'ONU. Et Pékin menace de recourir à la force en cas de proclamation formelle d'indépendance à Taipei ou d'intervention extérieure -- notamment des États-Unis.

Deux bateaux de guerre de l'US Navy ont croisé la semaine dernière dans le détroit de Taïwan, qui sépare la Chine continentale de l'île. L'US Navy a indiqué qu'il s'agissait d'une mission de routine, mais Pékin a protesté officiellement après l'incident.

Ces manoeuvres navales, perçues comme des provocations par Pékin, s'étaient déjà produites à plusieurs reprises ces derniers mois.

D'autres initiatives ont provoqué la colère de la Chine en mai, notamment l'approbation par les législateurs américains d'une loi soutenant Taïwan, et une rencontre entre le chef de la sécurité taïwanaise, David Lee, et le conseiller américain à la sécurité nationale, John Bolton.

«Les États-Unis jouent avec le feu avec leur série d'actions qui compromettent gravement le développement des relations entre les deux pays et les deux armées, et mettent gravement en péril la paix et la stabilité dans le détroit de Taïwan», a souligné Wu Qian.

Les frictions autour de Taïwan interviennent au moment où les tensions bilatérales entre les deux puissances sont déjà exacerbées par l'actuelle guerre commerciale entre Pékin et Washington.