Selon les sources médicales et civiles de l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH), «ces familles étaient réfugiées dans le bâtiment de la municipalité à Mayadine».

Syrie: 80 membres de familles de djihadistes tués

Plus de 130 membres de familles de djihadistes du groupe État islamique (EI) ont été tués ces dernières 24 heures en Syrie par l'aviation de la coalition internationale et celles du régime ou russe.
Ces frappes particulièrement meurtrières interviennent quelques jours après l'attentat de Manchester qui a fait lundi 22 morts et a été revendiqué par le groupe ultraradical.
Elles surviennent en outre au moment où l'EI vient de subir une défaite militaire avec son éviction d'un large territoire dans le désert syrien, l'isolant encore un peu plus dans ses dernières places fortes du nord et de l'est du pays.
L'administration américaine avait annoncé le 19 mai une «campagne d'annihilation» contre l'EI en Irak et Syrie, où la coalition internationale conduite par Washington mène des opérations antidjihadistes depuis l'été 2014.
Selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH), citant des sources médicales et civiles, plus d'une centaine de membres de familles de djihadistes de l'EI ont été tués entre jeudi et vendredi dans des raids aériens de la coalition sur Mayadine. Dans cette ville proche de la frontière avec l'Irak, au moins 80 civils, tous membres de familles de djihadistes, ont péri vendredi. Trente-trois enfants figurent parmi les victimes. «Ces familles étaient réfugiées dans le bâtiment de la municipalité à Mayadine», ville contrôlée depuis 2014 par l'EI, a affirmé à l'AFP Rami Abdel Rahmane, directeur de l'OSDH.