Nicolas Sarkozy, qui a dû concéder la victoire électorale, en 2012, à l'actuel président socialiste François Hollande ne cache pas ses intentions de briguer la présidence en 2017.

Sarkozy souhaite briguer la présidence française

L'ancien président de la France Nicolas Sarkozy a confirmé, samedi, son intention de quitter la tête du parti Les Républicains pour éventuellement se lancer dans la course électorale présidentielle.
Nicolas Sarkozy a indiqué aux membres de son parti, réunis en conseil national à Paris, qu'il s'agissait de sa dernière participation à ce genre d'événement en tant que chef.
Celui qui a dû concéder la victoire électorale, en 2012, à l'actuel président socialiste François Hollande ne cache pas ses intentions de briguer la présidence en 2017.
Les primaires du parti Les Républicains se tiendront en novembre. S'il officialise sa candidature, Nicolas Sarkozy devra probablement se mesurer à 13 adversaires qui ont déjà confirmé leurs intentions.
L'ancien premier ministre Alain Juppé, qui deviendrait alors le principal rival de M. Sarkozy, a déploré la «confusion» qui règne quant au statut de l'ancien président français. Il estime que celui-ci tangue entre le poste de président de son parti et celui, convoité, de président de la République.