Roger Stone avait été reconnu coupable en novembre d’avoir menti au Congrès et de subornation de témoin dans le cadre de l’enquête sur de possibles liens entre l’équipe de campagne de Trump et la Russie lors de la présidentielle de 2016.
Roger Stone avait été reconnu coupable en novembre d’avoir menti au Congrès et de subornation de témoin dans le cadre de l’enquête sur de possibles liens entre l’équipe de campagne de Trump et la Russie lors de la présidentielle de 2016.

Roger Stone demeure un «repris de justice», affirme Robert Mueller

Lucie Aubourg
Agence France-Presse
WASHINGTON — Roger Stone, l’ami de longue date de Donald Trump qui a vu sa peine commuée par le président américain, demeure « un repris de justice condamné et à juste titre », a affirmé samedi l’ancien procureur spécial Robert Mueller, qui avait lancé les poursuites contre lui.