Emmanuel Macron

Rencontre Macron-Merkel lundi

La chancelière Angela Merkel doit recevoir lundi le nouveau président français Emmanuel Macron, au lendemain de sa prise de fonctions, a annoncé le porte-parole de la dirigeante allemande, Steffen Seibert.
«La chancelière se réjouit de recevoir lundi en fin d'après-midi à la chancellerie le nouveau président français Emmanuel Macron», a-t-il indiqué vendredi lors d'un point presse régulier.
Les deux dirigeants devraient d'abord avoir un entretien, puis tenir une conférence de presse commune avant un dîner officiel.
M. Seibert n'a fourni aucune précision sur les thèmes qui seront abordés, alors que Mme Merkel et M. Macron sont notamment très attendus sur les questions liées à la réforme de l'Union européenne.
Dans l'entourage du nouveau chef de l'Etat français, on souligne d'ailleurs l'«importance des relations entre nos deux pays pour la relance du projet européen».
«Il y a un souhait de travail conjoint sur quelques priorités: sécurité, économie et investissements, et la protection sociale avec la lutte contre le dumping ainsi que le sujet des travailleurs détachés», ajoute-t-on côté français.
Le ministre allemand des Finances Wolfgang Schäuble a estimé de son côté vendredi que la France pouvait réussir à réduire comme promis son déficit.
«La France peut y arriver», a déclaré le grand argentier allemand selon des extraits de cette interview à l'hebdomadaire Der Spiegel.
La dirigeante allemande, qui avait déjà reçu ce centriste europhile à la chancellerie lors de la campagne électorale française, l'avait chaudement félicité dès le soir de sa victoire, le 7 mai.
Elle avait par la suite souligné qu'il portait les espoirs de «millions» de Français et d'Européens, et qu'il défendait «l'ouverture sur le monde».
Pour le nouveau chef de l'Etat français, il devrait s'agir de son premier voyage à l'étranger.
Un déplacement d'Emmanuel Macron auprès des troupes françaises, qui était initialement envisagé avant Berlin, aura finalement lieu «très rapidement après Berlin», souligne-t-on dans son entourage.
Il est de tradition que le premier déplacement à l'étranger d'un nouveau dirigeant français soit en Allemagne.