L'appel à la manifestation nationale avait été lancé par les principaux partis politiques, les syndicats et les groupes non-gouvernementaux. Les autorités affirment que la manifestation à Rabat a attiré plus de trois millions de personnes.

Près d'un million de Marocains manifestent contre Ban ki-moon

Près d'un million de Marocains ont manifesté dans les rues de la capitale, dimanche, pour dénoncer les propos du secrétaire-général de l'ONU, Ban Ki-moon, au sujet du Sahara occidental.
Selon le Maroc, cette région riche en minéraux fait partie de ses «provinces méridionales». Plusieurs citoyens de ce pays se sont sentis insultés lors que M. Ban a utilisé le mot «occupation» après avoir visité un camp de réfugiés sahraouis, dans le sud de l'Algérie, le mois dernier.
L'appel à la manifestation nationale avait été lancé par les principaux partis politiques, les syndicats et les groupes non-gouvernementaux. Les autorités affirment que la manifestation à Rabat a attiré plus de trois millions de personnes.
«Le Sahara est à nous», scandaient les manifestants, qui brandissaient des drapeaux aux couleurs du Maroc.
L'ONU tente, depuis plus années, d'organiser un référendum sur l'indépendance du territoire qui a été annexé par le Maroc à la suite du retrait de l'Espagne en 1975. Rabat propose de lui accorder une plus grand autonomie.
M. Ban avait aussi réitéré ses appels aux efforts de paix dans la région.
Le porte-parole des Nations unies, Stéphane Dujarric, a affirmé que l'organisation avait été informée des manifestations. «Même si le secrétaire général reconnaît qu'il y a des divergences d'opinion sur l'enjeu du Sahara occidental, il continue de croire que, 40 ans plus tard, il est important de résoudre ce différend et d'ouvrir la voie au retour des réfugiés sahraouis chez eux», a-t-il ajouté.
Le secrétaire général appelle à de «réelles négociations de bonne foi et sans condition préalable».