Kim Kardashian West

Premières accusations pour le cambriolage de Kim Kardashian

Les autorités françaises ont déposé jeudi les premières accusations relativement au vol de 10 millions $ US en bijoux appartenant à la vedette de téléréalité Kim Kardashian West le 3 octobre dernier, à Paris.
Des accusations préliminaires de vol avec arme en bande organisée, enlèvement ou séquestration et association de malfaiteurs ont été déposées contre un suspect de 63 ans, que le bureau du procureur de Paris identifie uniquement comme étant Yunice A. Les procureurs ont demandé son maintien en détention.
La chaîne BFMTV rapporte de son côté qu'un homme de 64 ans est accusé de recel et d'association de malfaiteurs. Un troisième suspect, celui-là âgé de 44 ans, a été mis en examen pour complicité de vol avec arme en bande organisée, enlèvement et séquestration et association de malfaiteurs, selon BFMTV.
La police française détient toujours une dizaine de personnes, dont le frère du chauffeur de Mme Kardashian West, relativement à ce crime. L'homme de 37 ans, Gary Madar, a été maintenu en détention jeudi, après que trois hommes et une femme eurent été relâchés mercredi soir.
M. Madar et son frère Michael, 40 ans, travaillaient pour la même entreprise de conciergerie. Les autorités croient que le braquage était l'oeuvre de malfaiteurs qui ont profité d'informations privilégiées.
Les suspects incluent plusieurs individus connus de la police pour des cambriolages et d'autres crimes.
Les responsables n'ont pas voulu dire comment le cambriolage du 3 octobre a possiblement été planifié. Le garde du corps de Mme Kardashian West avait quitté pour la nuit quand les cambrioleurs se sont introduits dans son appartement privé, avant de la ligoter, de l'enfermer dans une salle de bain et de s'enfuir avec leur butin.
La presse française rapporte que des éléments génétiques trouvés sur les lieux du crime ont permis à la police de retrouver les suspects.
Mme Kardashian West a confié plus tôt ce mois-ci avoir cru que les cambrioleurs allaient l'abattre d'une balle dans le dos.
Les braqueurs avaient emporté une boîte de bijoux contenant des biens évalués à six millions d'euros et une bague dont la valeur était épinglée à quatre millions d'euros, selon la police.
Un juge d'enquête français pourrait se rendre aux États-Unis pour rencontrer Mme Kardashian West, qui a annoncé sur Instagram qu'elle se rendra bientôt à Dubaï dans le cadre de sa première apparition publique d'envergure depuis le cambriolage.