À Yokohama au Japon, Pikachu est réél le temps d'une parade...

«Pokétourisme»: les apprentis guides se bousculent

En quelques jours, plus de 2000 experts ès Pokémon Go ont postulé en Espagne pour devenir guides de groupes d'accros du jeu vidéo lors de circuits de chasse des monstres virtuels organisés par un voyagiste.
La société Junior Travel, basée à Grenade, entend profiter du filon de la frénésie planétaire suscitée par le jeu pour téléphones mobiles : elle a publié jeudi dernier une annonce pour recruter des experts - ils doivent avoir atteint le niveau 20 sur les 40 du jeu - qui puissent servir de guides à d'autres joueurs, d'une ville espagnole à l'autre.
Selon le gérant de Junior Travel, Antonio Barragan, 2000 personnes ont déjà déposé leur candidature pour ce petit boulot payé 30 euros par jour (un peu moins de 44 $CAN), dans un pays qui présente toujours un taux de chômage supérieur à 20 %.
«On reçoit trois ou quatre candidatures à la minute. Le garçon qui s'occupe des ressources humaines est un peu débordé», a déclaré M. Barragan.
Junior Travel propose d'emmener les joueurs en autocar ailleurs que dans leur ville de résidence, en commençant dès samedi par la région méridionale d'Andalousie. Les moniteurs seront chargés de guider des groupes de 25 ou 30 joueurs qui paieront chacun 18 à 43 euros par jour pour partir capturer les monstres virtuels sur leurs téléphones intelligents.
D'autres entreprises espagnoles entendent tirer profit de ce «pokétourisme» : la société Felices Vacaciones (Joyeuses vacances) propose sur son site Web un circuit «safari Pokemon Go» aux États-Unis, comprenant 11 nuitées, pour 1695 euros (2475 $CAN). Le circuit pourra mener les joueurs à Las Vegas, à San Francisco et à New York.