Plusieurs dizaines d’autobus sont venus chercher les croisiéristes, qui devaient ensuite partir à bord de deux avions à destination des États-Unis, où ils devront observer une quarantaine de 14 jours.
Plusieurs dizaines d’autobus sont venus chercher les croisiéristes, qui devaient ensuite partir à bord de deux avions à destination des États-Unis, où ils devront observer une quarantaine de 14 jours.

Paquebot en quarantaine: l’évacuation des ressortissants commencée

Le principal foyer d’infection du coronavirus hors de Chine reste le paquebot de croisière Diamond Princess, en quarantaine au Japon : 355 cas de contamination y ont été confirmés, dont 70 nouveaux cas annoncés dimanche.

Plusieurs pays — Canada, États-Unis, mais aussi Hong Kong, près d’un millier de passagers à eux trois — ont décidé ce week-end d’évacuer rapidement leurs ressortissants, bloqués dans le bateau en quarantaine depuis le 3 février. 

Mais les 3711 personnes initialement à bord n’ont pas encore toutes subi les examens permettant d’établir leur éventuelle contamination. 

L’évacuation des Américains en quarantaine a commencé dans la nuit de dimanche à lundi. 

Les autorités canadiennes ont quant à elles affrété un avion pour rapatrier la plupart des 255 passagers canadiens. Le moment auquel ces voyageurs seront de retour au pays n’a pas été précisé. 

Affaires mondiales indique qu’ils seront tous examinés avant de pouvoir monter à bord de l’appareil. Ceux qui présentent des symptômes de COVID-19 seront plutôt pris en charge par le système de santé japonais.