«Aucun acte de terreur et de haine ne peut changer qui nous sommes», a affirmé le président Barack Obama dimanche.

Orlando: Obama condamne un acte de «terreur et de haine»

Le président Barack Obama a condamné dimanche comme «un acte de terreur et de haine» la pire fusillade de l'histoire des États-Unis, qui a fait 50 morts dans un club gai de Floride.
«Aucun acte de terreur et de haine ne peut changer qui nous sommes», a affirmé le président lors d'une très brève allocution en direct de la Maison-Blanche.
Le président Obama a estimé que «le FBI avait bien fait d'ouvrir une enquête pour terrorisme».
Il a également ordonné que les drapeaux sur tous les bâtiments fédéraux soient mis en berne en hommage aux victimes.
Outre les 50 morts, le massacre a aussi fait 53 blessés, selon le dernier décompte des autorités, qui ont lancé un appel aux dons du sang.