L'administration Trump a annoncé mardi avoir imposé des sanctions contre 38 individus et firmes russes concernant des activités de la Russie en Ukraine.

Moscou annule des discussions avec les États-Unis en réaction aux sanctions

Moscou annule des discussions avec les États-Unis en réaction à l'annonce de nouvelles sanctions.
Sergueï Ryabkov, le vice-ministre russe des Affaires étrangères de la Russie, a affirmé avoir annulé des discussions à venir avec le sous-secrétaire d'État américain après l'annonce d'une nouvelle série de sanctions des États-Unis contre la Russie.
L'administration Trump a annoncé mardi avoir imposé des sanctions contre 38 individus et firmes russes concernant des activités de la Russie en Ukraine.
Le ministère russe des Affaires étrangères a cité mercredi M. Ryabkov disant que la «situation n'est pas propice à la tenue d'une ronde de discussions» qui était prévue vendredi, et critiquant les États-Unis pour «ne pas avoir offert et ne pas offrir quelque chose de spécifique» à discuter.
Les relations entre la Russie et les États-Unis sont demeurées tendues, alors même que la Maison-Blanche envisage d'organiser une rencontre entre le président Donald Trump et le président russe Vladimir Poutine en marge du sommet du G20 le mois prochain.
Les États-Unis ont dit regretter la décision de la Russie de renoncer à une occasion de discuter des obstacles dans les relations entre la Russie et les États-Unis.
La porte-parole du département d'État américain Heather Nauert a affirmé que les sanctions ne «venaient pas de nulle part». Elle a soutenu que la Russie sait ce qu'elle doit faire pour faire lever les sanctions. La porte-parole a affirmé que les sanctions demeureraient en vigueur tant que la Russie ne respecte pas ses accords relativement à l'Ukraine et ne cesse pas l'occupation de la Crimée.