Le ministre canadien de la Défense, Harjit Sajjan

Mission de paix en Afrique: le Canada en reconnaissance

Le ministre de la Défense, Harjit Sajjan, se rendra en République démocratique du Congo (RDC) la semaine prochaine dans le cadre d'une tournée en Afrique visant à recueillir de l'information sur une éventuelle mission canadienne de maintien de la paix sur le continent.
Les autorités canadiennes préviennent toutefois qu'il ne faut pas conclure qu'elles déploieront des centaines de militaires dans le pays africain, où les Nations unies effectuent déjà une mission majeure de maintien de la paix.
«C'est une occasion pour lui de se rendre dans un pays où une mission de maintien de la paix est en cours et de voir à quoi ça ressemble», a déclaré une porte-parole du bureau de M. Sajjan, Jordan Owens.
L'expert en maintien de la paix du Collège des Forces canadiennes de Toronto, Walter Dorn, avance que la RDC conviendrait tout à fait à une éventuelle mission de paix canadienne.
«Il pourrait s'agir d'un poste de commandement», a-t-il lancé en faisant référence au rôle que pourrait assumer le Canada au sein de la mission de l'ONU, qui est essentiellement composée de soldats de pays sud-asiatiques tels que l'Inde, le Pakistan et le Bangladesh.
Le gouvernement de Stephen Harper ayant déjà dédaigné une telle proposition des Nations unies, M. Dorn a soutenu que si les libéraux acceptaient une invitation similaire, ce geste aurait une grande valeur symbolique. Il a rappelé que le Canada avait aussi fait d'importants investissements dans l'industrie minière congolaise.
Selon Walter Dorn, le Soudan du Sud représente une autre possibilité intéressante pour le Canada. Des centaines de militaires britanniques sont en cours de déploiement en sol sud-soudanais pour aider l'ONU à prévenir les combats entre des factions politiques rivales.
Lors de sa visite en RDC, M. Sajjan se trouvera en compagnie de l'ancienne haute-commissaire des Nations unies aux droits de l'homme Louise Arbour et du général à la retraite Roméo Dallaire, qui a dirigé la mission de maintien de la paix au Rwanda lors du génocide de 1994. Durant la tournée africaine d'une semaine, ils se rendront également en Éthiopie, au Kenya, en Tanzanie de même qu'en Ouganda.
Même si Mme Owens a insisté sur le fait qu'aucune décision n'avait encore été prise concernant le pays africain où le Canada offrirait sa contribution, la décision du ministre de ne pas visiter le Mali durant son séjour semble exclure la tenue d'une éventuelle mission dans cette nation.