À Saint-Martin, les ravages d'Irma sont encore bien visibles, comme le montre cette photo prise samedi.

Maria, nouveau désastre potentiel dans les Caraïbes

À peine remises sur pied depuis le passage dévastateur de l'ouragan Irma, les Caraïbes se préparent à affronter un autre désastre potentiel.
La tempête tropicale Maria s'est transformée en ouragan, dimanche, et risque de se renforcer encore en se dirigeant vers les îles de l'est des Caraïbes, qui devraient être touchées lundi soir.
Des avertissements d'ouragan ou de tempête tropicale sont en vigueur dans plusieurs des îles qui tentent déjà de se remettre de la dévastation causée par le passage d'Irma il y a deux semaines, notamment Saint-Barthélemy ainsi qu'Antigua-et-Barbuda.
Le Centre national des ouragans des États-Unis prévient que l'ouragan Maria risque de se renforcer et de devenir un ouragan majeur en traversant ces îles lundi soir, avant de poursuivre sa trajectoire vers Puerto Rico, la République dominicaine et Haïti.
Les effets de l'ouragan risquent de se faire sentir d'ici lundi soir dans la région. La marée de tempête pourrait notamment faire monter le niveau de la mer de 1,2 à 1,8 mètre près du centre de l'ouragan. Maria devrait entraîner de 15 à 30 centimètres de pluie à travers les îles.
Maria pourrait frapper directement Puerto Rico, qui a échappé au pire de l'ouragan Irma, bien que l'électricité ait été coupée dans une grande partie de l'île.
Le gouverneur Ricardo Rossello a indiqué que les autorités avaient préparé environ 450 abris d'urgence pouvant accueillir près de 68 000 personnes, voire 125 000 en cas d'extrême urgence. Il a précisé que les écoles seraient fermées lundi et que les employés du gouvernement ne travailleraient qu'une demi-journée.
Pendant ce temps, l'ouragan Jose poursuivait sa course vers le nord, au large de la côte est américaine, générant de dangereux courants de retour. Situé à 535 kilomètres au sud-est de Cape Hatteras, en Caroline du Nord, il ne devrait cependant pas toucher terre à nouveau. Des avertissements de tempête tropicale sont toutefois en vigueur sur toute la côte, du Delaware à Cape Cod.
Dans l'océan Pacifique, la tempête tropicale Norma semblait poser un moins grand danger pour le Mexique. L'État de Basse-Californie du Sud a néanmoins annulé les classes de lundi, de même qu'une parade militaire prévue à l'occasion du Jour de l'indépendance mexicaine.