Un avocat de James Alex Fields Jr. a donné un aperçu de la stratégie de la défense alors que la sélection du jury commençait lundi à Charlottesville.

Manifestante tuée à Charlottesville: l’accusé plaidera la légitime défense

CHARLOTTESVILLE, Vir. — Un homme de l’Ohio accusé d’avoir tué une femme lors d’un rassemblement de nationalistes blancs en Virginie, l’an dernier, entend faire valoir devant la cour qu’il croyait agir en état de légitime défense lorsqu’il a précipité sa voiture dans une foule de contre-manifestants.

Un avocat de James Alex Fields Jr. a donné un aperçu de la stratégie de la défense alors que la sélection du jury commençait lundi à Charlottesville, quinze mois après que cette ville tranquille s’est transformée en véritable poudrière.

La manifestation «Unite the Right» du 12 août 2017 avait attiré des centaines de nationalistes blancs, de partisans de la «droite alternative» et de sympathisants néonazis à Charlottesville, où les autorités comptaient retirer la statue du général confédéré Robert E. Lee. Des centaines de contre-manifestants étaient également présents.

Les deux camps se sont affrontés avant même le début du rassemblement, s’échangeant des coups de poing et projetant des grenades fumigènes. Une femme de 32 ans, Heather D. Heyer, a été tuée lorsqu’une voiture, vraisemblablement conduite par James Alex Fields Jr., a foncé sur la foule de contre-manifestants antiracistes.

Star Peterson, dont la jambe a été pratiquement broyée par ce même véhicule, a assisté à l’audience de lundi. Après avoir subi cinq opérations, elle se déplace toujours en fauteuil roulant ou avec une cane.

L’avocat de M. Fields a expliqué à un groupe de jurés potentiels que le jury devrait étudier la preuve de la défense selon laquelle M. Fields «pensait qu’il agissait en légitime défense».

Me John Hill a demandé aux candidats jurés si l’un d’entre eux s’opposait en toute circonstance à l’utilisation de la violence en situation de légitime défense.

La quasi-totalité des 68 candidats interrogés a dit avoir déjà pris connaissance de cette affaire. Une vingtaine d’entre eux ont admis s’être fait une tête, mais tous se croient capables de mettre leurs opinions de côté pour se limiter à la preuve présentée.

L’accusé avait été photographié quelques heures avant la tragédie en arborant un bouclier avec l’emblème de Vanguard America. Ce groupe haineux avait pris part à la manifestation, mais a nié toute association avec M. Fields.

Les audiences préliminaires ont apporté peu d’éclaircissements quant aux motivations de l’accusé. Dans son témoignage, un policier de Charlottesville a raconté que lors de sa détention, James Alex Fields Jr. s’était dit désolé et avait sangloté en apprenant qu’une femme avait perdu la vie.

Le jeune homme dit suivre des traitements pour un trouble bipolaire, de l’anxiété, une dépression et un TDAH.