La première dame polonaise, Agata Kornhauser-Duda, tend la main à Melania Trump, alors que le président américain se croyait visé.

Malaise autour d'une poignée de main à Trump

Un moment de malaise a ponctué le séjour du président américain en Pologne, jeudi, quand Donald Trump a cru que la main que tendait la première dame polonaise était pour lui plutôt que pour sa femme, Melania.
Les couples présidentiels des États-Unis et de la Pologne ont échangé des poignées de main avant que M. Trump ne s'adresse à une foule dans la capitale polonaise, Varsovie.
La première dame polonaise, Agata Kornhauser-Duda, avait d'abord serré la main du président américain avant que tous se mettent en place pour une prise de photo.
Elle s'est ensuite déplacée vers Melania Trump avec la main tendue. Or, M. Trump, qui se trouvait plus près, a cru qu'il était la personne visée et a porté sa main dans la direction de Mme Kornhauser-Duda.
Il a ensuite semblé surpris tout en laissant transparaître une certaine déception quand la première dame polonaise a plutôt serré la main de Melania.
Prenant rapidement conscience du malentendu, Mme Kornhauser-Duda a offert une deuxième poignée de main au président américain, qui lui a souri en retour, comme pour lui signifier qu'elle était pardonnée.