L’Inde a interdit lundi 59 applications qui ont des liens avec la Chine, dont la populaire Tik Tok (photo).
L’Inde a interdit lundi 59 applications qui ont des liens avec la Chine, dont la populaire Tik Tok (photo).

L’Inde bannit TikTok et d’autres applications de Chine

Associated Press
NEW DELHI — L’Inde a interdit lundi 59 applications qui ont des liens avec la Chine, dont la populaire Tik Tok, affirmant que leurs activités mettent en danger la souveraineté, la défense et la sécurité du pays.

La décision de l’Inde intervient alors que ses forces armées sont impliquées dans une confrontation tendue qui a commencé le mois dernier avec des soldats chinois dans l’est du Ladakh, dans l’Himalaya. L’Inde a perdu 20 soldats lors d’un affrontement le 15 juin.

Selon une déclaration du gouvernement, les applications interdites comprennent TikTok, UC Browser WeChat et Bigo Live, ainsi que les plateformes de commerce électronique Club Factory et Shein, qui sont utilisées dans les appareils mobiles et non mobiles connectés à Internet.

Le gouvernement a affirmé que la sécurité des données et la protection de la vie privée de 1,3 milliard d’Indiens suscitaient de plus en plus de préoccupations et que celles-ci menaçaient également la souveraineté et la sécurité du pays.

«Le ministère des Technologies de l’information a reçu de nombreuses plaintes de diverses sources, y compris plusieurs rapports sur l’utilisation abusive de certaines applications mobiles disponibles avec Android et iOS pour avoir volé et transmis subrepticement des données d’utilisateurs de manière non autorisée à des serveurs qui ont des emplacements en dehors de l’Inde», a-t-on avancé.

La compilation de ces données, leur extraction et leur profilage par des éléments hostiles à la sécurité nationale et à la défense de l’Inde «nécessitent des mesures d’urgence», peut-on lire dans le communiqué.