Parrain tout-puissant de Boston entre les années 70 et 90, avec la complicité d’autorités corrompues, James «Whitey» Bulger avait été arrêté près de Los Angeles en 2011 après seize ans de cavale.

L’ex-parrain de la pègre de Boston retrouvé mort dans sa cellule

WASHINGTON — L’ancien parrain de la mafia de Boston, James «Whitey» Bulger, inspiration de nombreux films, a été retrouvé mort mardi dans une prison de Virginie occidentale, plusieurs médias américains affirmant qu’il avait été assassiné.

Selon le ministère américain de la Justice, Bulger est mort dans sa cellule de la prison fédérale de haute sécurité de Hazelton, à Bruceton Mills, où il venait d’être transféré.

James Bulger, 89 ans, a été «retrouvé inanimé dans sa cellule vers 8h20», a indiqué le Bureau fédéral des prisons dans un communiqué.

Le FBI a ouvert une enquête, a-t-il ajouté, sans donner d’indication sur les causes de la mort.

Selon plusieurs médias américains, l’homme qui fut longtemps l’un des criminels les plus recherchés par le FBI, avec une prime de 2 millions de dollars pour quiconque aiderait à le retrouver, a été assassiné.

Les enquêteurs soupçonnent un codétenu lui aussi lié à la mafia, selon des sources citées par le Boston Globe.

Parrain tout-puissant de Boston entre les années 70 et 90, avec la complicité d’autorités corrompues, Bulger avait été arrêté près de Los Angeles en 2011 après seize ans de cavale.

Il a été jugé à l’été 2013, reconnu coupable de onze meurtres et condamné à la réclusion à perpétuité.

«Nous avons appris, ce matin, la mort de James “Whitey” Bulger. Nos pensées vont à ses victimes et à leurs familles», a réagi dans un communiqué Andrew Lelling, procureur fédéral du Massachusetts.

Le pénitencier USP Hazelton, où était détenu James Bulger, est situé à 300 km environ au sud-est de Washington et abrite près de 1300 détenus.

James «Whitey» Bulger en 1953. Personnage complexe, à la fois gangster et informateur du FBI, cruel et charismatique, Bulger a fait l’objet de dizaines de livres, et a inspiré le personnage incarné par Jack Nicholson dans le film «Agents troubles» de Martin Scorsese (2006), ou celui joué par Johnny Depp dans «Messe noire» (2015).

Cruel et charismatique

Personnage complexe, à la fois gangster et informateur du FBI, cruel et charismatique, Bulger a fait l’objet de dizaines de livres, et a inspiré le personnage incarné par Jack Nicholson dans le film Agents troubles de Martin Scorsese (2006), ou celui joué par Johnny Depp dans le polar Messe noire (2015).

Américain aux racines irlandaises, Bulger régnait sur les quartiers sud de Boston à une époque où ils n’avaient pas encore été embourgeoisés. Les environs du port fourmillaient encore de bars aux personnages louches, où aucune personne de bonne famille n’osait s’aventurer.

À l’époque, le FBI peinait tant face à la mafia qu’il aidait même Bulger à tuer ses rivaux, lui permettant ainsi d’assurer sa prééminence sur la ville, soulignait le Boston Globe.

C’est aussi un agent du FBI qui préviendra Bulger en 1995 de son inculpation imminente, lui permettant de prendre la fuite avant l’arrivée de la police.

Lors de son arrestation en 2011, il vivait avec sa petite amie dans un appartement à deux pas de la plage de Santa Monica.

Sa cruauté et son cynisme étaient légendaires. Son procès avait révélé qu’il pouvait tuer ses ennemis à la pioche, leur tirer une balle entre les yeux, étrangler les femmes qui menaçaient de le trahir en arrachant leurs dents pour empêcher leur identification. Et aller faire une sieste juste après avoir assassiné froidement des rivaux.

Il se présentait également comme le protecteur de ces quartiers, assurant les préserver de la drogue alors même que son procès avait révélé qu’il en avait inondé les quartiers sud.

Si le film Les Infiltrés présentait Bulger comme un monstre, Messe noire, avec également Kevin Bacon et Benedict Cumberbatch en co-stars, s’attardait sur la relation de Bulger avec un ami d’enfance devenu agent du FBI. Bulger l’aidera à arrêter ses rivaux italiens en échange de son emprise renforcée sur un territoire élargi.