Un tracteur jette sa récolte de tomates, en Suisse. La vague de chaleur qui sévit en Europe a fait mûrir les fruits trop rapidement, et en trop grande quantité, une production impossible à écouler sur le marché puisque la population est en majorité absente en raison des vacances.

L’Europe suffoque

LISBONNE — Une partie de l’Europe continue lundi de suffoquer sous les effets de la canicule, qui s’accompagne de feux de forêt au Portugal et en Espagne, de pollution à l’ozone en France et a même eu raison des aiguilles du clocher de la majestueuse église Dom, dans le centre des Pays-Bas. Voici un aperçu de la situation.

Portugal: «95 %» de l’incendie circonscrit

Le Portugal respire — un peu — mieux avec des températures qui sont repassées dimanche sous la barre des 45 °C.

«Quatre-vingt-quinze pour cent du périmètre» du feu de forêt qui s’est déclenché vendredi dans la chaîne de montagnes du sud était désormais «sous contrôle», a annoncé Jorge Botelho, le président de la Commission de la protection civile de Faro, ajoutant qu’«entre 15 000 et 20 000 hectares» étaient au total partis en fumée.

Plus de 1160 pompiers combattent des incendies qui ont détruit plus de 15 000 hectares de forêt au Portugal.

À Monchique, une ville qui s’est réveillée lundi matin sous un épais nuage de fumée, les flammes s’approchant, «il a été possible de circonscrire» le sinistre, ce qui «fait toute la différence» par rapport aux incendies meurtriers de l’année dernière, a quant à lui déclaré le président portugais Marcelo Rebelo de Sousa.

Un hôtel et des habitants ont été évacués préventivement.

L’incendie, qui mobilisait lundi après-midi 1160 pompiers, 160 militaires ainsi que 10 avions bombardiers d’eau et hélicoptères, a fait 24 blessés dont un grave dans la nuit de dimanche à lundi, ont rapporté les services de secours.

Espagne: bilan total de sept morts

Des gens se rafraîchissent à Madrid, où des masses d’air chaud et de poussières provenant du désert du Sahara ont dégradé la qualité de l’air et fait augmenter la température à 47 degrés Celsius.

De l’autre côté de la frontière, les pompiers espagnols parvenaient à contrôler un incendie qui s’est déclaré dimanche à Almonaster la Real, dans la province de Huelva, en Andalousie, une région de pins et d’eucalyptus.

La situation «a évolué dans le bon sens» grâce à «l’absence de vent», ont annoncé les pompiers d’Andalousie, qui ont mobilisé 12 avions bombardiers d’eau.

La vague de chaleur a fait sept morts depuis la semaine dernière, dont un homme de 81 ans lundi, tandis qu’un Allemand de 40 ans a perdu la vie des suites d’un arrêt cardiaque dimanche sur un des chemins du pèlerinage de Saint-Jacques de Compostelle, dans la région de Caceres.

Les températures restent élevées, surtout dans le sud-ouest où elles devraient avoisiner les 40-42 °C. Et inutile de compter sur la fraicheur nocturne : il a fait 35,1 °C à minuit dans la ville de Zorita.

Pays-Bas: la chaleur arrête le temps

Les aiguilles du clocher de la majestueuse église Dom à Utrecht ont cédé sous les températures et ne tournent plus depuis vendredi matin, 11h23.

Les métaux à l’intérieur de l’horloge se sont distendus, bloquant les rouages issus de l’an 1857. L’horloge devait être réparée lundi sous une chaleur de nouveau tropicale pour les Pays-Bas : jusqu’à 34 °C lundi.

Dans la région de Rotterdam, la baisse du niveau des rivières a entraîné une entrée trop importante d’eau salée. Aussi, l’Institut national pour la gestion des eaux a ouvert des barrages pour envoyer de l’eau douce de l’intérieur des terres en direction de la mer, obligeant les navires en provenance d’Allemagne à faire un détour pour rejoindre le plus grand port européen.

Belgique: plus de 50 «journées d’été»

La Belgique a connu dimanche sa 51e «journée d’été», pendant laquelle la température maximale a atteint ou dépassé les 25 °C. Le record remonte à l’été 1947 (66).

Mardi, les maxima prévus étaient de 31 °C ou 32 °C sur le littoral et jusqu’à 36 °C en Campine (nord-est), selon l’Institut.

France: pollution à l’ozone

En France, les températures les plus élevées étaient attendues lundi et mardi, avec 37 °C à Bordeaux, 36 °C à Paris ou encore à Lyon.

Cette hausse des températures s’accompagne d’une augmentation de la pollution à l’ozone notamment dans la région parisienne, le sud et l’est, et des restrictions sont en conséquence imposées à la circulation automobile.

Finlande: dormir au supermarché

Un supermarché d’Helsinki a offert à ses clients l’asile climatique, les autorisant à dormir dans ses locaux climatisés pendant la fin de semaine.

Un supermarché d’Helsinki, K-Supermarket, a offert à ses clients l’asile climatique, les autorisant à dormir dans ses locaux climatisés pendant la fin de semaine.