Au Sri Lanka, des résidents de Colombo tentent de se déplacer dans l'eau à la suite des inondations. Les militaires ont retrouvé de nombreux corps... Un 19 mai.

Les inondations font au moins 73 morts au Sri Lanka

Le gouvernement du Sri Lanka a annoncé que le bilan des morts des inondations au pays s'était alourdi à 73, alors que les soldats continuaient de chercher les nombreuses personnes disparues dans la foulée des glissements de terrain meurtriers survenus au cours des derniers jours.
Dans la capitale, Colombo, et ses environs, des milliers de maisons étaient inondées, samedi, mais l'eau semblait reculer à certains endroits. Quelque 243 000 personnes étaient hébergées dans des abris temporaires à l'échelle du pays.
Les autorités tentaient de trouver des corps dans les dépôts de boue épaisse dans le district central de Kegalle, où les glissements de terrain ont emporté trois villages, mardi dernier.
Le major général Sudantha Ranasinghe, qui coordonne les recherches, a indiqué qu'un corps et que d'autres restes humains avaient été découverts samedi.
Les autorités ont confirmé 21 décès dans les trois villages et 123 habitants manquent toujours à l'appel.
L'aide internationale afflue
Plusieurs pays ont envoyé de l'aide aux quelque 500 000 Sri-Lankais qui ont été contraints de quitter leur maison, ont annoncé samedi les autorités.
Le ministère des Affaires étrangères a précisé qu'un avion de l'armée de l'air indienne était arrivé à Colombo et que deux navires indiens étaient en route pour livrer de l'aide d'urgence. Le Japon a également envoyé un avion d'aide, tandis que de l'argent affluait de l'Australie et des États-Unis.
Les Indiens ont apporté des bateaux pneumatiques, des moteurs hors-bord, du matériel de plongée, des fournitures médicales, des générateurs, des imperméables, des parapluies et des sacs de couchage, ont précisé les autorités srilankaises. Le président Maithripala Sirisena a demandé à ses concitoyens à faire preuve de solidarité envers les sinistrés.  Avec AFP