Les chercheurs ont constaté que les chiots avec des mères poules qui les léchaient et toilettaient beaucoup et passaient de longs moments avec eux dans leur panier, montraient des degrés élevés d'anxiété en présence d'un objet inconnu.

Les chiots trop couvés plus difficiles à dresser

Les chiots trop couvés par leur mère, sont plus peureux et plus anxieux face à des situations nouvelles et sont de moins bons candidats pour devenir chiens d'aveugle, montre une étude publiée lundi dans les Comptes rendus de l'Académie américaine des sciences (PNAS).
Les chercheurs ont observé 23 chiennes et leurs 98 chiots dans un programme de dressage pour les chiens destinés aux malvoyants, de leur naissance jusqu'à l'âge de 2 ans et demi.
Ils ont constaté que les chiots avec des mères poules qui les léchaient et toilettaient beaucoup et passaient de longs moments avec eux dans leur panier, montraient des degrés élevés d'anxiété en présence d'un objet inconnu.
Ces chiots avaient aussi des difficultés plus grandes pour exécuter certaines tâches comme résoudre des puzzles donnant accès à des friandises.
Les chercheurs estiment que cette surprotection maternelle peut expliquer les 30 % d'échec de ces chiens dans le programme d'élevage et de dressage de chiens d'aveugles de l'organisation «The Seeing Eye», dans le New Jersey, qui a participé à cette recherche.
Ces résultats sont comparables à la surprotection des enfants par leurs parents, dont les effets ont fait l'objet de nombreuses études.
Selon les experts, trop protéger les enfants peut les conduire à se sentir fragiles et vulnérables, voire dévalorisés et désocialisés. Cela peut aussi les amener à se rebeller et à chercher à vivre leurs propres expériences, même les plus risquées.