Donald Trump

Les chances de destitution de Trump en hausse, selon une analyse

Le risque de voir le président américain Donald Trump être destitué est passé de «bas» à «modéré», selon une analyse du prestigieux magazine britannique The Economist.
La publication explique que la présidence de M. Trump est vraiment dans le pétrin, dans la foulée de sa décision de congédier James Comey, le patron de la police fédérale américaine (le FBI). La situation ne fera que s'aggraver si le Parti républicain perd le contrôle de la Chambre des représentants en 2018, ou encore si le procureur spécial nommé pour enquêter sur les liens présumés entre le Kremlin et les conseillers de M. Trump découvre une entrave à la justice, poursuit The Economist.
La menace la plus grande qui pèse sur la présidence Trump est l'enquête du procureur spécial, Robert Mueller. Si celui-ci découvre des malversations suffisamment importantes, explique le magazine, des leaders républicains comme Paul Ryan et Mitch McConnell pourraient décider que M. Trump est devenu gênant pour leur parti, et donc le larguer.
Mandat complet
The Economist prédit néanmoins que M. Trump complétera son mandat en entier, et ce pour trois raisons: 1) parce qu'il continuera à être utile au Parti républicain, notamment dans les domaines de la réforme fiscale et de l'assurance-santé; 2) parce que républicains et démocrates sont de moins en moins susceptibles de collaborer, comme cela sera nécessaire pour une destitution; et 3) parce les Républicains devraient conserver leur majorité à la Chambre des représentants en 2018.