L'attentat du 3 juin à Londres a fait 8 morts et 50 blessés.

Les attaques de Londres auraient pu faire plus de victimes

Les récentes attaques de Londres auraient pu être beaucoup plus catastrophiques, selon ce qui ressort de l'enquête de la police britannique, qui annonçait avoir arrêté deux autres individus soupçonnés de planifier des actes terroristes.
Khuram Butt, le principal suspect des attentats ayant fait huit morts, avait tenté à l'origine de louer un camion de sept tonnes et demie pour foncer sur les piétons du pont de Londres. Son paiement a toutefois été refusé.
Lui et ses deux complices ont donc utilisé un véhicule nettement plus petit, soit une camionnette.
La camionnette utilisée
Ce véhicule avait toutefois des dimensions similaires à celui qui a été au coeur de l'attentat de Nice ayant fait 86 morts et des centaines de blessés l'été dernier.
La police a par ailleurs annoncé avoir arrêté deux individus soupçonnés de préparer une attaque terroriste pendant la nuit de vendredi à samedi dans l'est de Londres: des hommes âgés respectivement de 27 et 28 ans. La police détient sept personnes qui pourraient avoir des liens avec les trois assaillants de l'attentat mené le 3 juin.
Huit personnes ont été tuées et 50 autres blessées dans les attaques à Londres.
Il s'agissait du troisième attentat meurtrier à secouer ce pays en trois mois.
La police a par ailleurs révélé que plus d'une dizaine de cocktails Molotov et deux chalumeaux se trouvaient dans la camionnette. Un exemplaire du Coran ouvert à une page «décrivant» le principe entourant le «martyre» a aussi été trouvé à la résidence d'un des assaillants, a-t-on indiqué.
Selon les enquêteurs, trois personnes ont été tuées sur le pont et les cinq autres, dans les environs du très populaire marché Borough.
«Quand je reviens [à l'idée] que Butt tentait d'avoir un poids lourd de 7,5 tonnes - l'effet aurait plus être pire», a dit le chef de l'unité antiterroriste de la région de Londres, Dean Haydon.
Il a ajouté qu'un carnage encore plus meurtrier était peut-être envisagé par les trois hommes, dans l'optique où ils croyaient pouvoir regagner leur camionnette.
L'intérieur de la camionnette
Des chaises de bureau, du gravier et une valise ont également été découverts à l'intérieur du véhicule. Les détectives croient que le gravier a été disposé afin d'alourdir la camionnette.
Quant aux chaises, elles pourraient avoir été placées dans le véhicule afin de convaincre les membres de la famille et les amis des suspects qu'ils s'affairaient à déménager des meubles.
Tous trois ont été abattus par balle par les policiers huit minutes après que le premier appel eut été fait aux services d'urgence.