Ce rhinocéros d'Afrique du sud a été décorné.

Le zoo de San Diego brûle pour 1 million $ de cornes de rhinocéros

Le zoo de San Diego a brûlé jeudi un stock de cornes de rhinocéros estimé à un million de dollars afin d'alerter le grand public sur les ravages du braconnage sur cette espèce menacée.
Cette décision «envoie aux réseaux criminels et aux acheteurs le message que les Etats-Unis ne tolèreront pas le trafic illégal de cornes de rhinocéros», a souligné Susie Ellis, directrice de la Fondation internationale des rhinocéros, dans un communiqué.
«La forte demande pour cette marchandise a des conséquences dramatiques pour toute l'espèce», qui selon les dirigeants du zoo pourrait avoir disparu d'ici quinze ans si le braconnage et le trafic se poursuivent au rythme actuel, a-t-elle ajouté.
D'autres zoos ou réserves animales ailleurs dans le monde organisent des événements similaires pour sonner l'alarme face à cette crise.
Les cornes de rhinocéros peuvent se vendre plusieurs milliers de dollars en Asie orientale à cause de leurs supposées qualités médicinales, ce qui alimente le braconnage et le trafic, particulièrement au Zimbabwe et en Afrique du Sud.
On leur prête notamment des qualités aphrodisiaques, même si elles sont principalement composées de kératine, le même composant que les cheveux ou les ongles.
Le Kenya et le Mozambique ont déjà détruit la plupart de leurs stocks et les défenseurs des animaux encouragent d'autres gouvernements à faire de même.
«Vu la valeur croissante de la corne de rhinocéros, les stocks (existants) représentent des cibles particulièrement prisées des voleurs», et risquent de se retrouver sur le marché noir, remarque Susie Ellis.
L'incinération de jeudi, la première du genre aux Etats-Unis, se tient deux semaines avant la journée mondiale des rhinocéros, le 22 septembre.