L'auteur de la fusillade à l'école secondaire de Parkland, Nikolas Cruz est accusé d'agression, violences et usage d'une arme contre un membre des forces de l'ordre. Il est déjà dans l'attente de son procès où l'accusation devrait réclamer la peine de mort.

Le tueur de Parkland accusé d'agression sur un gardien de prison

MIAMI — Nikolas Cruz, l'auteur de la fusillade à l'école secondaire de Parkland, près de Miami, qui avait fait 17 morts en février, a été accusé d'agression contre un gardien de la prison où il est détenu, selon un rapport d'arrestation publié mercredi.

Le jeune homme, âgé de 20 ans, est en détention depuis son arrestation le 14 février quelques heures après la fusillade la plus meurtrière dans un établissement scolaire dans l'histoire américaine.

Selon le rapport policier, il se serait battu mardi soir avec un gardien qui lui avait fait une remarque. Selon des images de caméras de surveillance, il aurait donné plusieurs coups de poing au gardien alors à terre avant de s'emparer de son pistolet taser. Le gardien aurait alors réussi à reprendre le contrôle de l'arme et aurait frappé à son tour le prisonnier pour le neutraliser.

Nikolas Cruz est accusé d'agression, violences et usage d'une arme contre un membre des forces de l'ordre.

Il est déjà dans l'attente de son procès où l'accusation devrait réclamer la peine de mort.

Dans un enregistrement retrouvé dans son téléphone portable, Nikolas Cruz avait expliquait qu'il souhaitait tuer «au moins 20 personnes» en s'attaquant à son ancienne école secondaire. Après la fusillade, il a aussi affirmé aux enquêteurs avoir entendu des voix lui ordonnant de «brûler», de «tuer» et de «détruire».

La fusillade a entraîné un mouvement national de mobilisation, lancé par les étudiants de Parkland, pour un contrôle plus sévère des ventes d'armes. Malgré ses antécédents psychiatriques, le jeune homme avait pu acheter légalement le fusil semi-automatique qu'il est suspecté d'avoir utilisé.