Israël et la Syrie sont séparés par une frontière qui n'a jamais été définie car elle fait l'objet d'un contentieux entre les deux pays.

Le régime syrien accuse Israël d'avoir bombardé un aéroport

La Syrie accuse Israël d'avoir procédé tôt vendredi à des bombardements qui ont touché un important aéroport militaire situé à l'ouest de la capitale, Damas.
Le gouvernement syrien a menacé de représailles son voisin israélien, sans préciser s'il y aurait réplique aux bombardements. On ignore aussi s'ils ont fait des victimes.
L'armée israélienne n'a émis aucun commentaire sur les allégations syriennes. Cependant, Israël est largement soupçonné d'avoir mené des frappes aériennes en Syrie au cours des dernières années contre certaines positions militaires.
La Syrie affirme que les incidents de vendredi ont été les troisièmes du genre à s'être produits récemment.
L'agence officielle de nouvelles SANA a cité l'armée syrienne qui a précisé que l'attaque avait été lancée peu après minuit d'une région située près du lac de Tibériade. L'armée reproche à Israël de supporter ainsi les groupes terroristes qui s'attaquent au gouvernement syrien.
Le ministre israélien de la Défense, Avigdor Lieberman, a récemment répété que son gouvernement n'avait nullement l'intention de se mêler de la guerre civile en Syrie.
Israël et la Syrie sont séparés par une frontière qui n'a jamais été définie car elle fait l'objet d'un contentieux entre les deux pays.