La reine Elizabeth II et le prince Philip photographiés dans la Chambre des Lords, en mai 2012

Le prince Philip se retire de la vie publique

Le prince Philip, connu pour son soutien indéfectible à sa femme, la reine Elizabeth II, et pour ses gaffes occasionnelles, a décidé de ne plus accepter d'engagements publics à partir de l'automne, a annoncé le palais de Buckingham, jeudi.
Le palais ajoute que le prince consort, âgé de 95 ans, a pris cette décision seul, avec l'appui de la reine. Celle-ci, qui a 91 ans, entend quant à elle poursuivre ses activités normalement.
Le duc d'Édimbourg a souffert des troubles cardiaques et d'autres problèmes de santé au cours des dernières années, ce qui ne l'a pas empêché de multiplier les apparitions publiques.
Il semblait en excellente santé mercredi quand il s'est présenté à un club de cricket de Londres. Il a alors blagué sur le fait qu'il avait probablement la plus longue expérience du monde en matière de dévoilement de plaques.
Philip, un membre de la famille royale grecque en exil, a accompagné la reine lors d'innombrables événements depuis leur mariage en 1947. Il a renoncé à sa carrière dans la marine pour l'appuyer quand elle est devenue reine en 1952.
La première ministre britannique Theresa May a offert au prince sa reconnaissance «au nom de tout le pays» pour plusieurs décennies de service.
«De son appui indéfectible envers Notre Majesté la Reine jusqu'aux prix du duc d'Édimbourg et son implication auprès de centaines d'organisations caritatives et de causes nobles, sa contribution à notre Royaume-Uni, au Commonwealth et au monde entier générera des retombées positives pendant encore plusieurs années», a-t-elle dit.
Elizabeth II et le prince Philip avait fait un arrêt dans une mine de fer à Schefferville, en juin 1959, lors d'une visite royale au Canada.
Charge de travail réduite
Le duc d'Édimbourg aura 96 ans le mois prochain. Il est président, membre ou mécène de plus de 780 organisations de toutes sortes. Le prince consort ne devrait pas disparaître complètement de la scène publique; le palais a précisé qu'il pourrait décider de participer à certains événements de temps à autre.
La reine Elizabeth II n'a aucune intention de prendre sa retraite, mais elle a quelque peu réduit sa charge de travail depuis quelques années, au moment où ses enfants et petits-enfants prennent de plus en plus de place dans les affaires publiques. Elle a aussi renoncé aux longs vols vers les pays les plus lointains du Commonwealth.
Le palais de Buckingham n'a pas fourni de nouveaux détails concernant la santé du prince Philip.
Plus tôt jeudi, un article publié par le tabloïd Daily Mail concernant une rencontre inhabituelle des employés de la famille royale avait donné lieu à des spéculations un peu partout dans le monde concernant la santé de la reine et de son mari. Certains médias avaient rapporté, à tort, que le drapeau au sommet du palais de Buckingham avait été mis en berne.
Le Sun, un autre tabloïd britannique, a brièvement écrit sur son site internet que le prince Philip était mort. Ces informations erronées ont rapidement été supprimées.