Long de 430 mètres et perché à 300 mètres au-dessus du sol, le pont a été conçu par l'architecte israélien Haim Dotan.

Le pont en verre le plus long au monde pris d'assaut

Touristes sujets au vertige, s'abstenir. Le pont piéton en verre le plus long et haut du monde a ouvert au public samedi dans les spectaculaires montagnes de Zhangjiajie (centre de la Chine), réputées avoir inspiré le film américain Avatar.
<p>Afin d'éviter les chutes d'objets pouvant endommager la structure, les appareils photo et les barres à égoportrait ne sont pas autorisés, ni les talons aiguilles.</p>
Long de 430 m et perché à 300 m au-dessus du sol, l'ouvrage est construit entre deux sommets de ce parc naturel de la province du Hunan.
Le pont, d'une largeur de six mètres et constitué de 99 plaques de verre transparentes, peut accueillir 800 personnes simultanément, selon un responsable de la zone touristique de Zhangjiajie, cité par l'agence Chine nouvelle. Outre marcher sur la structure et profiter de la vue sur les pitons rocheux aux alentours, les touristes pourront également y sauter à l'élastique ou emprunter une tyrolienne.
«Je voulais venir ressentir le côté grandiose de cet ouvrage. Mais je n'ai pas peur, il semble sûr!» a expliqué samedi Wang Min, une mère de famille accompagnée par son mari et ses enfants.
Afin de démontrer la solidité du pont, plusieurs opérations de communication auprès des médias ont été organisées ces derniers mois: un journaliste l'a notamment frappé à coups de masse et une berline chargée de passagers l'a emprunté, chaque fois sans conséquence sur sa structure.
<p>Le pont peut accueillir jusqu'à 800 personnes simultanément.</p>
«Expérience unique»
«C'est la foule, aujourd'hui, et un peu la pagaille. Mais être suspendu à 300 m de hauteur, c'est une expérience unique», s'est enthousiasmé Lin Chenglu, venu avec ses collègues de travail. Seules 8000 personnes par jour sont acceptées sur le pont, selon Chine nouvelle, les touristes devant réserver un jour à l'avance leur billet d'entrée, d'un montant de 138 yuans (26,25 dollars canadiens).
Afin d'éviter les chutes d'objets pouvant endommager la structure, «les appareils photo et les barres à égoportrait ne sont pas autorisés», a par ailleurs précisé l'agence, tout comme les personnes «portant des talons aiguilles». Le pont a été conçu par l'architecte israélien Haim Dotan, déjà auteur de plusieurs édifices en Chine.
L'un des sommets du parc de Zhangjiajie aurait inspiré une montagne flottante apparaissant dans la superproduction américaine Avatar, sortie en Chine en 2010, expliquait la même année le gouvernement municipal. Selon un journal local, un photographe serait venu d'Hollywood en 2008 pour prendre des photographies utilisées ensuite dans le film.