Après son arrestation, Mustafa aurait demandé aux policiers ce qu'un individu doit faire quand il n'a pas vu sa femme et ses enfants depuis 24 ans et que le gouvernement égyptien refuse de l'aider.

Le pirate de l'EgyptAir détenu au moins huit jours

Un tribunal de Chypre a ordonné la détention pendant huit jours de l'Égyptien qui a détourné mardi un appareil du transporteur aérien EgyptAir vers l'île méditerranéenne.
L'individu aurait admis aux autorités avoir détourné l'avion en menaçant de le détruire en plein vol à l'aide d'une fausse ceinture explosive.
Le procureur chypriote Andreas Lambrianou a expliqué que le suspect de 59 ans, Seif Eddin Mustafa, fait l'objet de multiples accusations, notamment de piratage aérien et de possession illégale d'explosifs.
La juge Maria Loizou a acquiescé à la demande policière d'une détention de huit jours par crainte que l'homme ne prenne la fuite et après qu'il soit passé aux aveux.
Revoir sa famille
Après son arrestation, Mustafa aurait demandé aux policiers ce qu'un individu doit faire quand il n'a pas vu sa femme et ses enfants depuis 24 ans et que le gouvernement égyptien refuse de l'aider, selon M. Lambrianou.
Le ministère égyptien de l'Intérieur a fait savoir que Mustafa a un lourd casier judiciaire et qu'il a complété une peine d'un an de prison en mars 2015. Des responsables chypriotes ont dit qu'il semble souffrir de problèmes psychologiques.
L'incident a débuté environ 15 minutes après que le vol MS181 soit parti d'Alexandrie à destination du Caire. Des témoins ont raconté que Mustafa portait une ceinture blanche qui semblait cacher des explosifs reliés par un fil à un détonateur dans sa main. Il aurait demandé d'être conduit à Chypre, en Turquie ou en Grèce.
La crise a pris fin après environ six heures, quand Mustafa s'est rendu aux autorités après avoir relâché tous les passagers et tous les membres d'équipage sains et saufs.
L'incident soulève de nouvelles inquiétudes concernant la sécurité dans les aéroports égyptiens.