Le pape François a appelé mardi les jeunes à ne pas se laisser enfermer dans la «téléréalité», une «fausse image de la réalité» également véhiculée par les réseaux sociaux.

Le pape met en garde les jeunes contre la «téléréalité»

Le pape François a appelé mardi les jeunes à ne pas se laisser enfermer dans la «téléréalité», une «fausse image de la réalité» également véhiculée par les réseaux sociaux.
«Beaucoup disent que vous les jeunes, vous êtes sans mémoire et superficiels. Je ne suis pas du tout d'accord! Il faut cependant reconnaître que ces temps-ci, il est nécessaire de récupérer la capacité de réfléchir sur sa propre vie et de la projeter vers l'avenir», explique le pape. 
«Les visages des jeunes, sur les réseaux sociaux, apparaissent dans de nombreuses photographies qui relatent des événements plus ou moins réels», mais souvent loin d'une histoire «ayant un objectif et un sens», explique François, qui compte des dizaines de milliers d'abonnés sur Twitter et Instagram.
À la télévision, les «téléréalités» ne sont pas des histoires réelles, ce ne sont que des minutes qui s'écoulent devant un écran, pendant lesquelles les personnages vivent au jour le jour, sans un projet. Ne vous laissez pas égarer par cette fausse image de la réalité! Soyez protagonistes de votre histoire, décidez de votre avenir!», lance-t-il.
Dans ce message, accompagné d'une allocution vidéo en espagnol, le pape appelle les jeunes à lutter contre l'immobilisme, en prenant exemple sur Marie, la mère de Jésus à peine sortie de l'adolescence : «Elle n'est pas une "jeune-divan" qui essaie de se sentir bien installée et à l'abri, sans que personne ne la dérange».
Comme elle, «vous pouvez rendre le monde meilleur, laisser une empreinte qui marque l'Histoire, votre histoire et celle de bien d'autres», ajoute-t-il.