Le monde express

Le pasteur Hyeon Soo Lim de retour au Canada
Le pasteur canadien Hyeon Soo Lim, emprisonné depuis plus de deux ans et demi en Corée du Nord et libéré mercredi, est arrivé samedi au Canada, sur la base militaire de Trenton, en Ontario, a annoncé le ministère des Affaires étrangères. L'homme de 62 ans avait été arrêté en janvier 2015 et accusé d'actes subversifs contre le régime nord-coréen, ce que les autorités canadiennes avaient vigoureusement démenti. Alors qu'il purgeait une peine de travaux forcés à perpétuité, sa libération a été décidée par Pyongyang «pour raison médicale» au moment où Daniel Jean, conseiller sécurité du premier ministre Justin Trudeau, était à la tête d'une délégation canadienne dans la capitale nord-coréenne. Le pasteur Hyeon Soo Lim, de l'Église presbytérienne coréenne de la Lumière de Toronto, était considéré à son arrestation comme l'un des plus influents missionnaires chrétiens en Corée du Nord. Il avait auparavant fait de nombreux voyages dans ce pays fermé pour travailler dans des orphelinats et des hôpitaux.
***
Les feux contenus au Portugal et en Corse, mais le risque demeure
Les feux violents qui faisaient rage au Portugal et dans l'île française de Corse étaient contenus samedi en fin de journée, mais le risque de reprises restait élevé en raison des températures caniculaires. En Corse, plusieurs incendies ont ravagé quelque 2000 hectares sans faire de victimes. Dans la nuit, un homme soupçonné d'avoir allumé cinq incendies à Bastia», dans le nord-est de l'île, a été placé en garde à vue, a-t-on appris samedi auprès du préfet de Haute-Corse, Gérard Gavory. Au Portugal, les pompiers également mobilisés par centaines depuis plusieurs jours, sont parvenus à maîtriser samedi les deux incendies majeurs qui faisaient encore rage dans le centre, mais le risque de nouveaux foyers restait élevé. En raison de prévisions météo marquées par des températures approchant les 40 degrés, le niveau d'alerte orange, quatrième échelon de gravité sur cinq, restera en vigueur au moins jusqu'à la fin de la journée de lundi, a indiqué samedi la porte-parole de la protection civile portugaise, Patricia Gaspar. 
***
Au tour de l'Espagne de découvrir du fipronil dans ses oeufs
Des ovoproduits contaminés par l'insecticide fipronil ont été découverts pour la première fois en Espagne dans une entreprise agroalimentaire du nord du pays, ont annoncé samedi les autorités espagnoles. Vendredi après-midi, «un lot de 20 000 unités d'oeufs liquides pasteurisés contaminés par du fipronil a été découvert dans une entreprise agroalimentaire du pays basque espagnol», a indiqué à l'AFP un porte-parole du département de la santé du gouvernement régional. Ces produits n'avaient pas encore été distribués et ils seront tous détruits, a-t-il précisé. Cela porte à seize le nombre de pays européens affectés par la crise des oeufs contaminés par le fipronil, qui a éclaté le 1er août et a également touché la Suisse et Hong Kong. L'utilisation du fipronil, considéré par l'Organisation mondiale de la santé (OMS) comme «modérément toxique» pour l'homme, est interdite sur les animaux destinés à la chaîne alimentaire dans l'Union européenne.
***
Au moins 15 morts dans un attentat dans le sud-ouest du Pakistan
Au moins 15 personnes, dont 7 civils, sont mortes et 32 autres ont été blessées dans un attentat samedi soir au Baloutchistan, province instable du sud-ouest du Pakistan, revendiqué par le groupe État islamique (EI). L'attaque visait un véhicule militaire et la déflagration s'est produite à un arrêt de bus à Quetta, la capitale provinciale. Le groupe État islamique-Khorasan - appellation de la branche locale de l'EI en Afghanistan et au Pakistan - a revendiqué l'attaque dans un communiqué, a rapporté le SITE Intelligence Group, spécialisé dans la surveillance des sites internet islamistes. Une moto piégée est à l'origine de l'attentat, précise le communiqué. Le Baloutchistan, qui borde l'Iran et l'Afghanistan, est une province riche en ressources naturelles mais secouée par une insurrection séparatiste et des violences islamistes.
***
Cinq morts dans de violents orages en Pologne
Cinq personnes, dont deux jeunes filles scouts, ont été tuées en raison de violents orages qui ont frappé plusieurs régions de Pologne, où sévissait ces dernier jours la canicule, ont indiqué samedi les pompiers. Les adolescentes, âgées de 13 et 14 ans, ont été écrasées dans leur sommeil par la chute d'arbres provoquée par une violente tempête qui s'est abattue sur leur campement, où dormaient 140 jeunes, dans le village de Suszek, dans le nord du pays. Une vingtaine d'autres enfants ont également été blessés. Par ailleurs, une femme est morte lorsqu'un arbre s'est couché sur sa maison, dans le village de Konarzyny. Un homme est également décédé dans un village voisin. Les autorités locales ont enfin confirmé une cinquième victime, un homme de 48 ans, également tué lui aussi par la chute d'un arbre.