Les deux pays sont déjà séparés par un mur à plusieurs endroits.

Le Mexique paiera pour le mur, réitère Trump

Le président élu des États-Unis Donald Trump a reconnu vendredi que le Congrès avancerait l'argent pour la construction du mur anti-immigrés à la frontière avec le Mexique, pour concrétiser au plus vite l'une de ses principales promesses électorales.
«Les médias malhonnêtes ne disent pas que l'argent dépensé pour la construction du Grand Mur [pour le faire plus vite], sera remboursé plus tard par le Mexique!», a affirmé M. Trump, sur Twitter.
La chaîne CNN avait révélé jeudi que l'équipe de transition du président élu avait approché les responsables républicains pour pouvoir financer le mur avec l'argent public si possible dès le mois d'avril.
La promesse de Donald Trump de construire «l'énorme, puissant et beau mur» sur la frontière sud des Etats-Unis, longue de plus de 3000 kilomètres, lui a valu à chaque fois un soutien enthousiaste et vocal pendant ses meetings électoraux. «Qui va payer ?», lançait le candidat, et la foule s'égosillait à chaque fois: «le Mexique».
Trump, a répété vendredi, sur Twitter, que le Mexique paiera éventuellement pour le mur qu'il a promis d'ériger.
Le coût du projet n'est pas établi mais devrait s'élever à plusieurs milliards de dollars.