Ce n'est pas la première fois qu'une plainte similaire est déposée contre M. Trump.

Le Maryland et le district de Columbia poursuivent Trump

Les procureurs généraux du Maryland et du district de Columbia ont annoncé lundi leur intention de poursuivre Donald Trump, à qui ils reprochent d'avoir contrevenu à la Constitution en acceptant de l'argent de gouvernements étrangers pendant qu'il est président.
Le procureur général du Maryland, Brian Frosh, a expliqué à l'Associated Press que la poursuite s'appuie sur les propriétés immobilières de M. Trump et sur une clause de la Constitution qui interdit au président et à d'autres employés fédéraux d'accepter de l'argent ou des cadeaux de dirigeants étrangers sans l'accord du Congrès.
M. Frosh a estimé qu'il y a raison de se demander si les décisions du président sont influencées par l'argent qu'il reçoit à l'hôtel Trump, à Washington; à sa propriété floridienne de Mar-a-Lago; à la Trump Tower, à New York; ou dans «d'autres de ses entreprises éparpillées à travers le monde et dont il se vante».
La poursuite cible aussi la décision de M. Trump d'être demeuré propriétaire de sa compagnie quand il a été élu à la présidence. M. Trump avait alors expliqué qu'il plaçait ses biens dans une fiducie gérée par ses fils pour éliminer tout conflit d'intérêts potentiel.
Si les deux procureurs généraux obtiennent l'accord d'un juge pour aller de l'avant avec leur poursuite, ils comptent demander les déclarations d'impôts personnels du président pour mesurer l'ampleur de ses activités d'affaires.
Ce n'est pas la première fois qu'une plainte similaire est déposée contre M. Trump.