Nancy Pelosi, qui est reconnue pour son décompte précis des votes en Chambre et sa connaissance profonde des tendances de son caucus, profite du fait qu'elle n'a pas d'opposant pour l'instant.

Le leadership de Nancy Pelosi contesté

WASHINGTON — Seize démocrates qui s'opposent à la candidature de Nancy Pelosi comme présidente de la Chambre des représentants ont publié lundi une lettre dans laquelle ils déclarent qu'ils voteront pour un «nouveau leadership» lorsque la chambre choisira ses nouveaux dirigeants, en janvier.

Cette lettre suggère que les démocrates pourraient passer les six prochaines semaines à mener une lutte interne acharnée, au lieu de se concentrer sur leurs priorités législatives.

La bataille oppose des membres du parti très progressistes et diversifiés, qui soutiennent la représentante démocrate Nancy Pelosi, à une poignée d'élus majoritairement masculins et plus modérés.

Parmi les 16 démocrates qui ont signé la lettre, tous sont des hommes, à l'exception de deux signataires : les représentantes Kathleen Rice, de New York, et la Californienne, Linda Sanchez.

Dans leur missive, ils se gardent bien de dire explicitement qu'ils voteraient pour un autre candidat à la présidence de la chambre, mais ils indiquent «qu'ils ont l'intention de tenir leur promesse de changer le statu quo».

Par conséquent, ils s'engagent à voter «pour un nouveau leadership lors de la réunion de notre caucus et à la Chambre».

Nancy Pelosi mène une campagne énergique pour obtenir le poste, recevant l'appui de plusieurs collègues de la Chambre et de démocrates influents. Et elle ne semble pas vouloir reculer.

Mme Pelosi, qui est reconnue pour son décompte précis des votes en Chambre et sa connaissance profonde des tendances de son caucus, profite du fait qu'elle n'a pas d'opposant pour l'instant.

La représentante s'est montrée optimiste face à la possibilité qu'elle soit réélue. Un employé démocrate de haut rang a souligné lundi que plus de neuf démocrates sur dix n'avaient pas signé la lettre.

Mouvement d'opposition

Or, bien que ces signataires ne représentent qu'une fraction des représentants à la Chambre, ils pourraient réussir à organiser un mouvement d'opposition pour contrecarrer ses efforts.

Mme Pelosi semble certaine d'avoir suffisamment de soutien pour devenir présidente de la Chambre, au terme du vote secret qui se tiendra le 28 novembre. Elle n'aura besoin que de l'appui d'une majorité de démocrates.

Mais lorsque toute la Chambre élira ses nouveaux dirigeants le 3 janvier, la présidente aura besoin d'une majorité de 218 voix, en supposant que personne ne s'abstienne et que les républicains s'opposent à elle en masse, comme cela semble s'annoncer. Avec les 232 sièges que les démocrates possèdent à la Chambre, Nancy Pelosi pourrait se permettre de perdre seulement 14 démocrates pour y arriver.

La lettre des signataires reconnaît toutefois l'apport de l'élue de 78 ans, «une figure historique», selon eux, qui a aidé le parti à remporter d'importantes victoires législatives.

Nancy Pelosi a été présidente de la Chambre de 2007 à 2010, période pendant laquelle démocrates contrôlaient la Chambre.

«Cependant, nous reconnaissons également que lors de la récente élection, les démocrates ont gagné avec un message de changement», écrivent-ils.

«Notre majorité a été acquise avec des candidats qui ont déclaré qu'ils soutiendraient de nouveaux dirigeants, car les électeurs des districts durement gagnés et de tout le pays souhaitaient voir un réel changement à Washington.»