Des femmes déguisées en «servante écarlate» manifestent contre le juge Brett Kavanaugh.

Le juge Kavanaugh annule un cours à Harvard

NEW YORK — Le candidat contesté de Donald Trump pour la Cour suprême, Brett Kavanaugh, ne reprendra pas les cours qu’il assurait à la faculté de droit de Harvard depuis 10 ans, a indiqué mardi la prestigieuse université américaine.

Un porte-parole de l’université de Boston a confirmé que le juge, qui devait donner en janvier un cours sur trois semaines intitulé La Cour suprême depuis 2005, avait indiqué «ne pas pouvoir s’engager» à enseigner comme initialement prévu.

Ce retrait intervient alors que le juge Kavanaugh fait l’objet d’une enquête du FBI, à la suite de l’audition jeudi au Sénat américain d’une professeure de psychologie qui l’accuse d’avoir tenté de la violer dans les années 80, lorsqu’ils étaient au secondaire.

Pétition

Une pétition, lancée vendredi et signée mardi par plus de 860 anciens élèves de la faculté de droit de Harvard, demandait à la direction de la faculté de l’empêcher d’enseigner.

La réputation de la faculté «serait écornée s’il avait une position d’autorité sur le campus», affirmait notamment le texte.

Après son accusatrice, Brett Kavanaugh a lui aussi longuement témoigné devant la commission sénatoriale. Il a démenti l’avoir jamais agressée et crié au «coup monté» politique, écartant toute suggestion selon laquelle il avait à l’époque un problème d’alcool qui aurait pu lui faire oublier une telle agression.