Le directeur de campagne de Donald Trump, Paul Manafort, a démissionné vendredi, dans la foulée du remaniement annoncé plus tôt cette semaine et de révélations concernant ses activités de lobbying en faveur de l'Ukraine.

Le directeur de la campagne de Trump démissionne

Le directeur de campagne de Donald Trump, Paul Manafort, a démissionné vendredi, dans la foulée du remaniement annoncé plus tôt cette semaine et de révélations concernant ses activités de lobbying en faveur de l'Ukraine.
M. Trump a salué par voie de communiqué les efforts et le professionnalisme de M. Manafort.
L'Associated Press a révélé jeudi que la firme de M. Manafort avait orchestré une campagne de lobbying secrète en faveur du parti politique au pouvoir en Ukraine il y a quelques années.
M. Manafort et son adjoint, Rick Gates, n'avaient alors pas dévoilé qu'ils agissaient pour le compte d'un gouvernement étranger, comme l'exige la loi américaine.
Nouveaux venus
Le remaniement de son équipe annoncé plus tôt cette semaine par M. Trump a vu deux nouveaux venus prendre des postes de première importance, ce qui a été perçu comme une rétrogradation pour M. Manafort.
La comptabilité secrète du parti politique de l'ancien président ukrainien Viktor Ianoukovitch identifie M. Manafort comme le destinataire de 22 versements qui ont totalisé 12,7 millions $ US entre 2007 et 2011. Rien ne permet toutefois de conclure que M. Manafort a bel et bien reçu cet argent.