Dans les mois à venir, des travaux de rénovation doivent commencer au palais de Buckingham qui est dans un état de délabrement tel que le chantier doit durer une décennie.

Le coût de la royauté britannique en hausse avant les grands travaux

Le coût de la monarchie britannique pour le contribuable a augmenté de 5,4 % sur un an selon les comptes publiés mardi, alors que doivent commencer sous peu les colossaux travaux de rénovation du palais de Buckingham.
Les dépenses d'argent public de la reine ont augmenté de 2,1 millions de livres sur l'année fiscale 2016-2017 pour culminer à 41,9 millions de livres (70 millions $CAN).
«En 2016-17 la subvention royale représente un coût de 65 pence par habitant du Royaume-Uni, le prix d'un timbre première classe. Si l'on prend en considération ce que la reine fait et représente pour ce pays, il s'agit d'un excellent rapport qualité-prix», a commenté Alan Reid, le responsable des finances de la famille royale.
Au total, la famille royale a dépensé 56,8 millions de livres sur l'année écoulée, en ajoutant 14,9 millions de ses propres revenus et les 900 000 livres mis de côté en prévision d'années moins fastes.
Les dépenses servent à payer le personnel, entretenir les palais et à couvrir les nombreux déplacements. Les membres de la famille ont participé à pas moins de 3000 événements publics et effectué 65 voyages à l'étranger les douze derniers mois.
À des fins d'économie, ils voyagent de plus en plus souvent en classe affaires sur les avions plutôt qu'en classe première, selon une source proche du palais.
Chantier d'une décennie
Dans les mois à venir, des travaux de rénovation doivent commencer au palais de Buckingham, gigantesque vaisseau de 775 pièces qui est dans un état de délabrement tel que le chantier doit durer une décennie.
Quant au coût des travaux, il est estimé à 369 millions de livres.
La subvention annuelle censée couvrir les dépenses annuelles de la reine, appelée «Sovereign Grant», correspond à 15 % du patrimoine de la couronne, le «Crown Estate», dont les recettes sont cédées au Trésor britannique, selon un accord conclu en 1760.
Ce pourcentage est amené à passer à 25 % lors des dix ans que doivent durer les travaux de rénovation du palais de Buckingham, signifiant que la subvention royale grimpera à 76,1 millions de livres l'année prochaine.
Sur l'année fiscale 2016-2017, les profits du patrimoine de la couronne ont bondi de 8,1 % pour atteindre 328,8 millions de livres, un nouveau record.